BFM Business

Facebook s'attaque au marché des offres d'emploi en France

Aux États-Unis, un utilisateur sur quatre utilise Facebook dans sa recherche d'emploi.

Aux États-Unis, un utilisateur sur quatre utilise Facebook dans sa recherche d'emploi. - -

Les demandeurs d'emploi en France retrouvent désormais dans un onglet spécifique, toutes les offres d'emploi mises en ligne sur Facebook. Ce service est disponible dans 42 pays dans le monde.

Désormais disponible dans 42 pays dont la France, la fonction "Offres d’emploi" de Facebook permet aux demandeurs d'emploi de consulter, dans l’onglet ad hoc, toutes les offres de travail mises en ligne sur le réseau social.

Au sein de cet onglet, "il devient possible de réaliser une recherche à proximité en activant la géolocalisation ou encore de générer une recherche par secteur et par type d’emploi. Il est également possible d’enregistrer des offres et de générer des alertes afin de recevoir des notifications lors de l’ajout de nouvelles offres", explique le réseau social.

L'utilisation du service de base est gratuite pour l'employeur, qui peut néanmoins offrir davantage de visibilité à son annonce moyennant paiement. Les entreprises peuvent publier leurs offres d'emploi, via leur page Facebook, leur permettant ainsi d’accroître la visibilité de leur recherche et de gérer les candidatures de manière simplifiée. Côté candidats, le service est également gratuit et utilisable depuis un smartphone depuis le lancement du service.

-
- © -

Après avoir envoyé leur candidature, les candidats à l'emploi auront aussi la possibilité complémentaire d’entrer en contact directement par messagerie avec l’employeur via Messenger, depuis la page Facebook de l’entreprise.

Avec 2,1 milliards d'utilisateurs et 70 millions de sociétés actives sur sa plateforme au niveau mondial, Facebook possède une force de frappe sans égal, y compris pour s'attaquer au marché de l'emploi. Elle lui permet notamment de toucher le marché des emplois à qualification moyenne ou faible, notamment dans la restauration ou le commerce de détail, peu exploité par les plateformes de recherche d'emploi déjà établies, en premier lieu LinkedIn (Microsoft).

Frédéric Bergé