BFM Business

Conquête spatiale: SpaceX inquiète ses concurrents

SpaceX travaille avec la Nasa

SpaceX travaille avec la Nasa - -

SpaceX est un pionnier de la privatisation de la conquête spatiale. Une stratégie low cost qui commence à inquiéter ses concurrents, notamment l'européen Ariane Espace.

Ariane Espace est sous pression. Alors que le Salon du Bourget aura lieu du 17 au 23 juin, le spécialiste des lancements de satellites est de plus en plus concurrencé par un groupe américain encore peu connu, SpaceX, un pionnier de la privatisation de la conquête spatiale. Sa particularité : proposer des tarifs défiant toute concurrence.

C'est un peu le Ryan Air de la conquête spatiale. SpaceX assume sa stratégie low cost. Sur son site internet, le groupe n'hésite pas à afficher ses prix, comme s'il vendait des tomates ou des aspirateurs.

Sauf qu'ici il s'agit d'envoyer du fret -et bientôt des hommes- vers la station spatiale internationale ou encore de lancer des satellites. Ses forces : une structure beaucoup plus légère que les géants traditionnels du secteur, la culture start-up de son patron, Elon Musk, par ailleurs fondateur de Paypal, n'y est sans doute pas étrangère.

Des fusées réutilisables

L'entreprise a une botte secrète : SpaceX est en train de développer des fusées réutilisables, capables de revenir sur Terre plutôt que de brûler en rentrant dans l'atmosphère. A la clé : de très grosses économies. Le groupe travaille depuis longtemps avec la Nasa. Il rafle aussi des contrats pour lancer des satellites. Et cela commence à inquiéter sérieusement Ariane Espace.

Avec son modèle low cost, SpaceX propose plusieurs dizaines de millions d'euros de rabais sur chaque lancement. De quoi pousser les géants traditionnels du secteur à engager une mutation profonde.

Anthony Morel