BFM Business

Comment un salarié d'Amazon a gagné 21 fois plus que Jeff Bezos

Andrew Jassy a amassé plus de 30 millions d'euros en 2016

Andrew Jassy a amassé plus de 30 millions d'euros en 2016 - Leon Neal - AF

Avec 33,6 millions d'euros, le directeur d'Amazon Web Services Andrew Jassy devance largement son patron Jeff Bezos et ses 1,6 million d'euros de salaire. Un cas de figure loin d'être inédit dans la tech américaine.

Andrew Jassy, ce nom ne vous dit peut-être rien. Et pourtant, c'était le salarié le mieux payé d'Amazon en 2016 devant le patron du groupe Jeff Bezos. Avec 33,6 millions d'euros amassés sur cette période, dont seulement 170.000 euros de salaire (le reste étant quasi exclusivement des stocks-options), il devance assez largement tous les autres dirigeants du géant du e-commerce.

À commencer donc par la deuxième fortune mondiale Jeff Bezos, qui n'a obtenu "que" 1,6 million d'euros pour son poste de CEO. Le directeur financier Brian Olsavsky a reçu pour sa part 4,3 millions d'euros, le vice-président senior en charge du développement des affaires Jeffrey Blackburn 20,9 millions tandis que le responsable du B-to-C à l'international Diego Piacentini et le patron monde du B-to-C Jeffrey Wilke ont gagné respectivement 22,4 millions et 31,1 millions d'euros.

AWS, la poule aux oeufs d'or d'Amazon

Mais pourquoi donc Andrew Jassy gagne-t-il donc plus que ses 5 autres collègues dirigeants? Tout simplement parce qu'il occupe un poste clé au sein du groupe de Seattle, en dirigeant la très lucrative et rentable activité Amazon Web Services (AWS). Créée en 2006, cette division, qui loue via internet de l'espace dans ses serveurs à d'autres entreprises souhaitant y stocker leurs données ou y faire tourner leurs services en ligne, est une véritable poule aux oeufs d'or pour la société américaine.

En 2016, les ventes d'AWS ont explosé de 55% pour s'établir à 12,2 milliards de dollars sous la houlette d'Andrew Jassy. Mais surtout cette activité, qui représente seulement 9% du chiffre d'affaires total de l'entreprise, réalise 75% du bénéfice opérationnel du groupe (4,2 milliards de dollars). Deutsche Bank valorisait d'ailleurs AWS à plus de 80 milliards de dollars en mars 2016. Autant que le premier groupe bancaire du CAC 40 BNP Paribas (72 milliards d'euros). 

Un cas loin d'être isolé

Ce cas de figure est toutefois loin d'être inédit dans la tech américaine. C'est par exemple le cas de Google, où Larry Page ne touche qu'un dollar annuel. Chez Facebook, Mark Zuckerberg perçoit une somme un peu plus élevée (610.000 dollars par an), mais reste tout de même bien loin de Sheryl Sandberg, directrice d'exploitation, qui émarge à plus de 10 millions de dollars par an.

Quoi qu'il en soit, si Jeff Bezos n'est pas le salarié le mieux rémunéré d'Amazon, il pourra quand même se consoler en regardant son compte en banque. Car, avec 73 milliards de dollars de fortune selon Forbes, il pourrait par exemple se constituer une flotte de 175 Airbus A380 (en les achetant au prix catalogue unitaire de 428 millions de dollars) ou 1,84 million de lingots d'or, qui mis bout à bout constitueraient une ligne reliant Paris à Lille.

Sami Bouzid