BFM Business

Chez SFR, les cadres se rebiffent contre le nouveau management

"La boussole de l’entreprise ne peut être réduite à l’utilisation au quotidien d’une calculatrice financière avec pour seul objectif celui d’accroitre la trésorerie disponible" a écrit la CFE CGC de SFR à sa direction..

"La boussole de l’entreprise ne peut être réduite à l’utilisation au quotidien d’une calculatrice financière avec pour seul objectif celui d’accroitre la trésorerie disponible" a écrit la CFE CGC de SFR à sa direction.. - AFP Eric Piermont

Dans un brûlot adressé à Patrick Drahi, la CFE-CGC met en cause, pêle-mêle, les méthodes de travail des nouveaux managers, leur gestion serrée des coûts et la pression exercée sur les commerciaux.

La nouvelle direction de SFR en place depuis quelques semaines, ferait-elle déjà l'unanimité contre elle ? A en croire la lettre adressée par la CFE-CGC, à Patrick Drahi et à Eric Denoyer, respectivement président et directeur général de l'opérateur, les équipes en place ont du mal à suivre les méthodes de management instaurées par la direction issue de Numericable.

Loin d'être feutrée, la critique se veut directe et percutante. Les nouveaux dirigeants se voient reprocher un mode de management, coupé des équipes existantes. "Nous disposons de plusieurs exemples où des décisions majeures sont prises sans analyse de risques préalables avec des salariés SFR compétents" souligne les représentants du syndicat de cadres. 

Des objectifs commerciaux inatteignables ?

"Les commerciaux de SFR BT se retrouvent avec un portefeuille réduit de clients et davantage d’objectifs, qui plus est inatteignables !" explique le syndicat à propos de l'activité dédiée aux entreprises, aujourd'hui répartie entre sept entités.

Les méthodes de gestion serrée des coûts appliquée par la nouvelle équipe issue de Numericable sont particulièrement mises en cause. "Tout est perfectible, mais résumer la politique des achats à générer de la trésorerie sur le dos des fournisseurs … Cette décision a des limites que l’on paiera tôt ou tard" souligne le document. 

Les prestataires sommés de baisser leurs prix de 30%

La nouvelle direction a fixé pour objectif des baisses de prix d'environ 30 % demandées aux fournisseurs. Dalkia, filiale d'EDF, aurait assigné mi-janvier 2015, Numericable-SFR devant le tribunal de commerce, après que l'opérateur s'est livré à des ruptures de contrats de fourniture d'énergie, jugées abusives.

Le nouvel homme fort chargé de passer à la paille de fer tous les coûts chez SFR est Armando Pereira. Son nom n'apparaît dans aucun organigramme officiel de l'opérateur, mais un autre syndicaliste nous a confirmé son rôle-clé dans le strict contrôle des dépenses qui est appliqué. C'est un homme de confiance de Patrick Drahi.

"La boussole de l’entreprise ne peut être réduite à l’utilisation au quotidien d’une calculatrice financière avec pour seul objectif celui d’accroitre la trésorerie disponible", conclut le courrier de la CFE-CGC, dans un ultime salve dirigée contre l'actuelle direction de l'opérateur. 

Frédéric Bergé