BFM Business

Cette start-up ressuscite les smartphones tombés dans l’eau

Jusque là, un smartphone plongé dans un liquide était condamné à une mort certaine. Avec l'invention d'Álvaro Martín et Javier Benito, ils pourront repartir en seulement 24 heures.

Jusque là, un smartphone plongé dans un liquide était condamné à une mort certaine. Avec l'invention d'Álvaro Martín et Javier Benito, ils pourront repartir en seulement 24 heures. - WaterRevive

"Avec les smartphones, l’un des accidents les plus fréquents est de prendre l’eau. Un plongeon accidentel de quelques secondes les met souvent hors service. Deux jeunes Espagnols ont inventé un produit qui les ressusciterait en seulement 24 heures."

Chaque année, des dizaines de milliers de smartphones dans le monde rendent l'âme après être tombés dans l’eau. Pour leurs possesseurs, l’espoir ne reposait jusqu’à maintenant que sur les paquets de riz ou sur le sèche-cheveux pour tenter de le faire repartir. L’invention de la start-up WaterRevive créée par Álvaro Martín et Javier Benito, deux Espagnols de 21 ans, pourrait changer la donne.

Il s’agit d’un liquide chimique sans odeur qui dissoud la corrosion, l’empêchant ainsi d’attaquer les composants électronique. Il suffit d’y plonger un smartphone pendant 7 minutes et de le laisser sécher 24 heures pour lui redonner vie. Après ce bain de jouvence à 35 euros, 90% des smartphones seraient prêts à repartir du bon pied. Par contre, "s'il y a eu un court-circuit, on ne pourra rien faire", prévient la start-up.

Un marché potentiel de deux milliards de personnes

Son nom: WaterRevive Blue. Et son potentiel est titanesque. Selon les fondateurs de la start-up, 40% des possesseurs de smartphones ont déjà vécu cette situation hautement anxiogène. "Nous sommes confrontés à un marché potentiel de deux milliards d'utilisateurs", se réjouissent déjà les fondateurs.

Ils ont lancé leur activité en Espagne il y a un an et, selon Anna Sancho, porte-parole de la start-up, les affaires démarrent bien. Le projet a même été récompensé par la fondation Telefonica à travers le programme ThinkBig. Il s’agit désormais de conquérir toute l’Europe et de se développer en Amérique latine, aux États-Unis et au Canada.

Le marché français représente plus de 62 millions de terminaux téléphoniques mobiles en exploitation. Et selon WaterRevive, 24 millions d’entre eux subiront un accident aquatique dans les prochains mois (chute dans un lavabo ou dans une piscine, verre renversé, pluie…).

Le nerf de la guerre reste le délai de livraison. "Il faut traiter le smartphone en moins de dix jours s’il est tombé dans de l’eau, précise Anna Sancho. Mais s’il a été plongé dans un Cola ou dans de l’eau de mer, il faut aller plus vite". Le produit est fabriqué en Espagne et peut être livré dans toute l’Europe en 24 heures. Pour le continent américain, la start-up envisage déjà d’installer une base logistique pour raccourcir les délais de livraison.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco