BFM Business

Cette start-up a une brillante idée pour déringardiser le pin's

Un badge connecté capable d'afficher de petites vidéos et dont on change l'image depuis son smartphone. Voilà le projet de Pins Collective, une start-up suédoise.

Un badge connecté capable d'afficher de petites vidéos et dont on change l'image depuis son smartphone. Voilà le projet de Pins Collective, une start-up suédoise. - Pins Collective

Pins Collective, une start-up suédoise, a déjà levé plus de 40.000 dollars en quelques jours sur Kickstarter avec son projet de badges connectés capables d'afficher des gif animés.

Sur la page Kickstarter de Pins Collective, la start-up annonce la couleur: "Cet objet connecté ne mesure pas vos battements cardiaques, ne repère pas votre position et ne vous informe pas sur les calories brûlées." Bref il ne sert à rien, sauf à une chose relativement essentielle: "Cet accessoire met en valeur votre personnalité." C'est l'intérêt d'un badge ou d'un pin's. Et celui de cette start-up suédoise est particulièrement malin. Il est doté d'un mini écran LCD de 3,4 pouces capable d'afficher n'importe quelle image ou gif animé (petite animation vidéo). La start-up a conçu une application afin de mettre à jour son badge avec l'image de son choix. Cette appli permet même d'en créer.

Pins Collective a donc inventé le badge de la génération des objets connectés. Pour l'heure à l'état de prototype, ce pin's a déjà recueilli plus de 40.500 dollars sur le site de financement participatif Kickstarter. La société, qui devrait aisément réunir les 75.000 dollars dont elle a besoin, nourrit en tout cas de grosses ambitions.

Elle souhaite fédérer une communauté de créateurs pour proposer un grand nombre de visuels disponibles pour son badge. Elle compte aussi présenter son projet à de grandes marques qui seraient susceptibles d'utiliser ce mini-écran pour faire passer des messages et des visuels. 

Une autonomie limitée en mode vidéo

Un projet bien ficelé et plutôt malin. Avec toutefois deux réserves. L'autonomie annoncée du badge, d'abord, qui paraît un peu courte. Une fois chargé à plein, on a droit à 74 heures en mode image mais à peine 2h30 en mode vidéo. Son prix de vente, ensuite, qui devrait avoisiner les 100 euros. D'où le succès de l'offre sur Kickstarter: 49 dollars pour être parmi les premiers à l'arborer.

En tout cas, la baisse des prix des écrans donne des idées aux start-up de wearables (les objets connectés portables). La marque new-yorkaise ShiftWear avait fait sensation il y a quelques mois avec ses baskets composées d'écrans à encre électronique qu'on pouvait personnaliser avec des petites animations.

La vidéo de démonstration de Pins Collective

Frédéric Bianchi