BFM Business

Ringard le pin's? Pas pour les grands patrons en tout cas

Pierre Gattaz, le patron du Medef se sert de pin's pour faire passer les messages de son syndicat.

Pierre Gattaz, le patron du Medef se sert de pin's pour faire passer les messages de son syndicat. - Sipa

On le pensait tombé dans l'oubli mais voilà que le badge star des années 90 revient... chez les grands patrons. Qu'ils soient Français, Allemands ou Américains, il n'hésitent pas à faire la promotion de leur entreprise jusque dans leur apparence.

En janvier 2014, sur le plateau de France 2, Pierre Gattaz offre un cadeau au ministre de l'Economie d'alors, Pierre Moscovici. Il s'agit d'un pin's que le patron du Medef arbore lui-même à la boutonnière sur lequel on peut y lire: "1 million d'emplois". Une manière pour le patron des patrons de rappeler au ministre et aux Français que ce sont les entreprises qui créent des emplois dans ce pays (et qu'il faut être gentil avec elles...).

Et Pierre Gattaz n'a sans doute pas choisi ce support par hasard. Depuis quelques années, le pin's a refait son apparition. Auprès de quelques nostalgiques et autres "hipsters" amateurs de gadgets vintage certes mais pas seulement. De plus en plus de grands patrons n'hésitent plus à en arborer un sur leur veste de costume taillé sur mesure. Une petite coquetterie qui étonne dans un monde peu réputé pour sa fantaisie.

"Voyez comme je suis fier, chers collaborateurs, de vous diriger"

Evidemment il ne s'agit pas de pin's Mickey ou Bat-Man mais des logos des entreprises qu'ils dirigent. Henri de Castries porte son Axa, Guillaume Pepy sa SNCF et Thomas Enders son Airbus. Les motivations sont généralement personnelles, une façon de montrer leur fierté d'appartenir à un groupe, de l'incarner. Une forme de management par le pin's. Du genre: "Voyez comme je suis fier, chers collaborateurs, de vous diriger."

Du management donc mais aussi du marketing. De plus en plus sollicités par les médias, ces grands patrons profitent de leur passage sur les plateaux télé ou dans la presse pour faire la promotion de leur entreprise. Et rien de tel qu'un petit logo sur le coeur pour faire parler de sa marque. Ce côté Pdg "homme-sandwich" est très développé aux Etats-Unis. Chez Coca-Cola par exemple, les Pdg ne sont quasiment jamais photographiés sans bouteille ou logo de la marque à proximité. Et si le cadrage est trop serré, autant porter la marque directement sur soi avec un pin's. L'actuel Pdg de la marque américaine arbore en permanence un badge doré avec une bouteille de Coca sur fond de planète Terre. En toute simplicité.

Frédéric Bianchi