BFM Business

Ces ados français qui créent leur start-up avant de finir leurs études

Entreprendre sans passer par la case salariat ou grandes écoles, c'est une démarche de plus en plus courante dans les nouvelles technologies. Certains jeunes créent leur start-up avant même d'avoir le Bac. Ces nouveaux entrepreneurs ont été reçus sur Tech&Co.

"Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années." Jamais cette maxime n’aura été si vraie. Si les études restent un moyen efficace de réussir sa vie professionnelle, une nouvelle génération d’entrepreneur ne veut pas patienter jusqu’à la fin des études pour lancer leur start-up.

Marjolaine Grondin, 25 ans, n’a pas attendu de finir Science-Po pour créer Jam, un service d'intelligence artificielle qui répond aux questions que lui posent les étudiants par SMS ou Facebook Messenger.

Gilles Vanderpooten, coauteur avec Stéphane Hessel du livre "Engagez-vous!", avait à peine 20 ans lorsqu’il a lancé Nantes le Festival du film de l’environnement et du développement durable.

Quant à la benjamine, Philippine Dolbeau, elle n’a que 16 ans et n’a pas encore son bac. Pourtant, son appli News School intéresse déjà Apple.

Ces trois nouveaux entrepreneurs étaient reçus sur BFM Business dans l'émission Tech&Co pour raconter comment les technologies donnent l’ambition de réussir avant même d’avoir fini un parcours scolaire.

P.S.