BFM Business

Bouygues Telecom va-t-il se rapprocher d'Orange?

Bouygues Telecom prévoit un plan d'économies.

Bouygues Telecom prévoit un plan d'économies. - -

L'opérateur Orange serait en discussion avec Bouygues Telecom en vue d'un rachat. Ce dernier prévoit un plan de refonte qui permettra d'économiser 300 millions d'euros en année pleine à partir de 2016. Ce plan "aura des conséquences sociales".

Cela s'engage mal pour les salariés de Bouygues Telecom. Alors que le groupe Bouguyes vient, ce jeudi 15 mai, de publier ses résultats, il a annoncé travailler sur un plan de refonte pour Bouygues Telecom qui permettra d'économiser 300 millions d'euros en année pleine à partir de 2016.

Mais ce plan "aura des conséquences sociales", a déclaré le directeur financier de l'opérateur, Eric Haentjens. Néanmoins, la direction n'a pas confirmé les chiffres évoqués par les syndicats.

Les organisations syndicales du groupe craignent qu'entre 1.500 et 2.000 postes soient supprimés chez Bouygues Telecom, avait révélé lundi Le Figaro.

Orange à la rescousse?

Plus tôt dans la journée, Sébastien Crozier, Président CFE-CGC Orange, avait envoyé un courrier au Premier ministre pour demander un rapprochement avec Bouygues afin d'ysauver les emplois. Et ce malgré les problèmes de concurrences que cela peut poser.

"Fusionner les équipes télécom de Bouygues et d'Orange permettrait d'éviter les licenciements dans les premières et de rajeunir la pyramide des âges dans les secondes", écrit-il.

Et il conclut : "espérant que l'urgence de la situation et la sauvegarde de l'emploi primeront sur l'idéologie de la concurrence".

publié par BFMBusiness

Discussions entre Orange et Bouygues

D'ailleurs, selon les informations des Echos, ce rapprochement pourrait arriver rapidement. Orange serait d'ores et déjà en train de discuter avec Bouygues Telecom et le gouvernement, qui est actionnaire à 27% d'Orange, serait au courant.

Martin Bouygues, qui n'a pas pu racheter SFR, cherche une solution pour sa filiale télécom en perte de vitesse. L’acheteur naturel, Free, ne lui propose pas un bon prix pour ses télécoms : 4 ou 5 milliards d’euros alors que Martin Bouygues en voudrait 8 milliards, écrivent les Echos. En se mariant avec Orange, la valorisation de Bouygues Telecom serait de 6 milliards d'euros et le groupe se ferait payer en actions.

Néanmoins, Bruxelles risque de ne pas apprécier qu'Orange, leader du marché, se renforce encore un peu plus. Les Echos estiment donc que, pour faire plier Bruxelles, Bouygues pourrait céder le réseau mobile et les fréquences pour 1,8 milliard d'euros à Free Mobile, ainsi que 2 millions de clients fixes et des clients mobiles. Reste à savoir si cela va suffire.

Diane Lacaze avec AFP