BFM Business

Bouygues Telecom va réduire ses effectifs de 20%

Martin Bouygues veut rendre à nouveau viable son opérateur mobile

Martin Bouygues veut rendre à nouveau viable son opérateur mobile - -

Selon BFM Business, la filiale de Bouygues annoncera mercredi 11 juin après-midi un plan de départs qui devrait porter sur 1.500 à 2.000 postes. Objectif: rendre l'opérateur viable s'il n'est pas racheté.

Le plan de départs chez Bouygues Telecom se précise. Il sera annoncé mercredi 11 juin après-midi, a indiqué le PDG Olivier Roussat au Sénat.

"Nous avons décidé de nous organiser par nous-mêmes pour survivre avec moins de revenus, en réduisant sensiblement la taille de l'entreprise, ce qui aura donc des conséquences sur l'emploi, hélas. Ces réductions d'emplois [sont la] condition pour continuer à vivre dans un monde à quatre opérateurs. ", a-t-il déclaré lors d'une audition le 28 mai.

Des départs contraints?

Ce sont les syndicats de l'opérateur qui avaient révélé un futur plan social le 6 mai dans le Figaro, évoquant 1.500 à 2.000 départs -une fourchette qui n'a pas été démentie.

Rappelons que la filiale de Bouygues a déjà mené en 2012-2013 un plan de départs volontaires de 556 postes. Il est donc à craindre que les réserves de volontaires soit aujourd'hui réduites, et que des départs forcés soient cette fois nécessaires...

En pratique, un des axes principaux du plan devrait être la simplification des offres de tarifs -on en recense plus d'un millier actuellement... Une telle simplification permettra de réduire les effectifs des équipes marketing et informatique.

Parallèlement, l’opérateur veut aussi rationaliser son réseau de boutiques, mais sans réduire sa couverture géographique. En pratique, quand plusieurs boutiques coexistent dans une même ville, elles pourraient être regroupées dans une seule boutique plus grande.

300 millions d'euros d'économies

"Nous devons réduire de façon drastique nos dépenses. Nous avons décidé d'économiser 300 millions supplémentaires par an, après avoir réduit nos coûts de fonctionnement de 600 millions en deux ans. Notre objectif est d'économiser un milliard par an d'ici trois ans", a expliqué Olivier Roussat, ajoutant: "nous ne voulons dépendre de personne pour restaurer notre rentabilité". En clair, l'opérateur veut redevenir viable, au cas où il resterait tout seul.

Rester seul est d'ailleurs l'objectif officiel. En effet, le porte-parole du groupe de BTP assure: "Bouygues réaffirme que sa filiale Bouygues Telecom est en mesure de poursuivre sa stratégie stand alone". Même si "Bouygues reste évidemment attentif à l’évolution du secteur des télécoms. Cette évolution conduit tous les opérateurs du marché à réfléchir à toutes les hypothèses et opportunités". Allusion à un rachat par Free ou Orange...

Au Sénat, Olivier Roussat avait ajouté: "les discussions avec Orange sont très préliminaires pour l'instant".

De toutes façons, un Bouygues Telecom allégé, et donc plus rentable, se vendra aussi plus cher...

Le titre de l'encadré ici

|||L'effectif de Bouygues Telecom:

2009: 9.018
2010: 9.182
2011: 9.870
2012: 9.659
2013: 9.092

Source: société

Jamal Henni et Anthony Morel