BFM Business

Blablacar conclut définitivement le rachat des cars Ouibus de la SNCF

La marque Ouibus, avec ses cars bleus et roses, disparaîtra au profit des couleurs de BlaBlaBus, bleu-blanc-rouge.

La marque Ouibus, avec ses cars bleus et roses, disparaîtra au profit des couleurs de BlaBlaBus, bleu-blanc-rouge. - Blablacar

Révélée fin 2018, l'acquisition des cars Ouibus de la SNCF a été conclue définitivement par Blablacar quelques semaines après le lancement des premières liaisons Blablabus dans l'Hexagone.

Blablacar est devenu officiellement propriétaire de Ouibus, l'activité de cars rachetée à la SNCF, qui ne souhaitait pas conserver ce business déficitaire.

Depuis ce 1er juillet, les employés de Ouibus ont rejoint leur nouvel employeur qui va rebaptiser l'ensemble des lignes rachetées sous l'appellation Blablabus, avec un nouvel habillage des véhicules aux couleurs bleu-blanc-rouge, qui sera effectif d'ici le mois d'octobre 2019.

Dès aujourd’hui, toutes les offres de transport par car sont accessibles et réservables depuis la plateforme internet BlaBlaCar qui pratique un rabais de -20% sur l’ensemble des trajets en car réservés cet été.

Blablacar desservira 400 destinations d'ici la fin 2019

Le spécialiste du covoiturage n'avait pas attendu la conclusion définitive de ce rachat pour lancer ses premières liaisons sous sa nouvelle bannière. Le mardi 12 juin dernier, un premier véhicule Blablabus était parti de la gare routière de Lyon-Perrache pour la ville d'Aucg, dans le Gers, Lyon-Perrache devant jouer le rôle de 2e gare routière de départ après celle de Paris pour Ouibus. Onze nouvelles lignes Blablabus devaient avoir été ouvertes d'ici à la fin juin, reliant 45 villes françaises et belges.

D'ici la fin de l'année, le réseau étendra son offre avec 70 lignes BlaBlaBus, de l'Italie aux Pays-Bas en passant par l'Espagne, avec également des lignes intérieures en France ou en Allemagne dès cet été. S'ajouteront progressivement les lignes Ouibus et celles des partenaires européens (Alsa, Marino, National Express. Au total, le réseau couvrira 400 destinations d’ici à fin 2019, contre 300 actuellement.

Le marché est passé de cinq à deux acteurs nationaux

L'acquisition de Ouibus, pour un montant non dévoilé, s'était faite à la faveur d'une augmentation de capital de BlaBlaCar, concrétisée par une levée de fonds de 101 millions d'euros, impliquant SNCF et des investisseurs existants de BlaBlaCar. 

Le marché français des cars longue distance comprenait cinq acteurs d'envergure nationale, après sa libéralisation en 2015. Il n'en reste désormais que deux, l'allemand FlixBus -qui vient de racheter Isilines/Eurolines au groupe Transdev- et BlaBlaBus.

Frédéric Bergé