BFM Business

Arnaud Montebourg force Yahoo à renoncer à Dailymotion

Yahoo cherchait à se renforcer dans la vidéo en ligne

Yahoo cherchait à se renforcer dans la vidéo en ligne - -

Selon le Wall Street Journal de ce 1er mai, le géant américain de l'Internet aurait abandonné l'idée de devenir actionnaire majoritaire du site français. Arnaud Montebourg, qui ne voulait pas que Dailymotion quitte la France, a poussé Yahoo à prendre cette décision.

Le géant américain de l'Internet n'absorbera pas la jeune entreprise française. Selon le Wall Street Journal de ce mercredi 1er mai, Yahoo aurait renoncé à acquérir une participation majoritaire dans le capital de Dailymotion, en raison de l'opposition du gouvernement français.

Le groupe dirigé par Marissa Mayer avait entamé des discussions pour acquérir 75% de Dailymotion, propriété de France Télécom. Cette opération, évaluée à quelque 300 millions de dollars (soit 228 millions d'euros), aurait été la plus importante acquisition réalisée par la nouvelle directrice générale de Yahoo, arrivée il y a 10 mois en provenance de Google.

Mais le gouvernement, soucieux de ne pas voir Dailymotion quitter le territoire, et France Télécom ont demandé à ce que la transaction ne porte que sur 50% de la société. Ce que Yahoo a refusé, selon le Wall Street.

Il fallait "préserver une pépite française"

Le refus français aurait été officialisé le 12 avril lors d'une réunion à Paris à laquelle participaient le ministre Arnaud Montebourg, le numéro deux de Yahoo, Henrique de Castro, et le directeur financier de France Télécom, Gervais Pellissier.

"Je ne vais pas vous laisser vendre l'une des meilleures startups françaises", aurait lancé le ministre du Redressement productif à Gervais Pellissier, selon le Wall Street Journal. "Vous ne savez pas ce que vous faites!", aurait-il alors ajouté.

Vers la fin de l'après-midi, le ministre du Redressement productif a confirmé avoir manoeuvré pour empêcher Yahoo de mettre la main sur Dailymotion. Pour lui il fallait préserver une "pépite française", a-t-il déclaré sur Europe 1.

"Yahoo veut dévorer Dailymotion, nous leur avons dit: non, ce sera 50/50",a-t-il ajouté.L'Etat français est actionnaire à hauteur de 27% de France Télécom.

Dailymotion est l'un des sites de vidéo les plus populaires sur internet même s'il est distancé par Youtube, le service de Google. La vidéo en ligne, parce qu'elle génère des revenus publicitaires plus importants que les contenus traditionnels, est un domaine où Marissa Mayer entend renforcer Yahoo.

J.M. avec agences