BFM Eco

La compagnie américaine Delta n'utilisera plus que ses Airbus pour les vols long courrier 

Dans un document transmis à la SEC, Delta a indiqué que cette mesure vise à "mieux aligner notre réseau avec la baisse de la demande résultant de la pandémie de Covid-19"

Dans un document transmis à la SEC, Delta a indiqué que cette mesure vise à "mieux aligner notre réseau avec la baisse de la demande résultant de la pandémie de Covid-19" - AFP

Delta va retirer de sa flotte ses derniers B777 d'ici à la fin de l'année. La compagnie partenaire d'Air France-KLM sur les liaisons transatlantiques se contentera de ses Airbus A330 et A350-900 pour tous ses vols long courrier.

La compagnie aérienne américaine Delta va retirer de sa flotte tous ses Boeing 777 d'ici à la fin de l'année pour mieux résister à la crise liée au nouveau coronavirus.

Dans un document transmis mercredi au gendarme boursier américain, la SEC, Delta a indiqué que cette mesure visait à "mieux aligner notre réseau avec la baisse de la demande résultant de la pandémie de Covid-19, rendre notre flotte plus efficace et plus moderne et faire des économies".

Le partenaire d'Air France-KLM sur les liaisons transatlantiques exploite 18 exemplaires du 777, aménagé pour accueillir 300 passagers. Leur âge moyen est d'un peu plus de quinze ans. Delta a aussi confirmé que le retrait de ses derniers MD-90, à partir de juin.

Lors de la publication de ses résultats du premier trimestre fin avril, la compagnie, qui a perdu 534 millions de dollars de janvier à mars, avait annoncé qu'elle envisageait de se restructurer pour survivre à la pandémie de Covid-19. Selon son patron Ed Bastian, Delta brûle actuellement 50 millions de dollars par jour, ce qui devrait sans doute entraîner de nouvelles mesures d'économies.

Les Airbus A330 et A 350-900 assureront les longs courriers

Dans un document interne envoyé aux employés de Delta, Ed Bastian a expliqué que "notre principal objectif financier pour 2020 est de réduire nos dépenses de trésorerie d'ici à la fin de l'année, ce qui veut dire que nous aurons, pendant les deux à trois prochaines années, un rétrécissement de notre réseau, de notre flotte et de nos activités en réponse à la baisse considérable de la demande."

Le patron de Delta a précisé que les vols long-courriers seraient assurés par les Airbus A330 et A 350-900, "plus économes en carburants et plus rentables" lorsque la demande pour les trajets internationaux aura redémarré. 

Delta s'est gardée pour l'instant de supprimer des emplois pour respecter les engagements pris après avoir obtenu l'aide du gouvernement fédéral. Mais la donne pourrait changer après le 30 septembre, date à laquelle expirent les obligations vis-à-vis du Trésor.

Les autres grandes compagnies aériennes américaines subissent également de plein fouet l'impact de la pandémie. Mardi, le PDG de Boeing, David Calhoun, a jeté un pavé dans la mare en avertissant qu'une de ces entreprises risquait d'être emportée par la crise actuelle et de faire faillite.

P.S. avec AFP