BFM Business

Jaffredou : équipements pour machines agricoles

Jaffredou : équipements pour machines agricoles

Jaffredou : équipements pour machines agricoles - Jaffredou

Les différentes cultures et pratiques agricoles nécessitent des équipements spécifiques. Un investissement souvent conséquent pour les exploitants.

Pour adapter les équipements au tracteur, l’entreprise française Jaffredou conçoit et fabrique des systèmes d’attelages. Plus besoin pour l’exploitant de changer l’attelage côté outils. Seul l'attelage côté tracteur, chargeur ou télescopique reste à changer lors de leur renouvellement. Distribué chez tous les concessionnaires de matériels agricoles, Jaffredou poursuit son développement en France et à l'étranger. Rencontre avec Emmanuel Cabic, responsable commercial de Jaffredou.

Quels sont les besoins des agriculteurs en matériel ?

Si le nombre d’exploitations agricoles diminue, leur mécanisation augmente. Il s’agit à la fois de gagner en productivité et de limiter l’usage des intrants chimiques en favorisant le travail mécanique de la terre ou la rotation des cultures.

Chaque région, chaque culture a ses particularités depuis la plantation jusqu’à la récolte. Les exploitants adaptent à leurs engins les équipements nécessaires aux différents travaux. Les gammes d’accessoires Jaffredou sont fixées à l'avant ou à l'arrière des machines agricoles. Elles permettent l’attelage de remorques, d’outils de travail du sol, de godets... Le remplacement d'un engin entraîne parfois l'inadaptation du système d'attelage de la nouvelle marque. Jaffredou conçoit et fabrique des systèmes d'attelage pour adapter tout accessoire agricole à tout automoteur, tout en simplifiant les manœuvres d'attelage et de dételage.

Un savoir-faire reconnu sur ce marché de niche

Nous développons un catalogue de systèmes d’attelage commercialisés par les concessionnaires agricoles en France et dans le monde entier. Ce catalogue s'enrichit en permanence en fonction des demandes des concessionnaires et de leurs clients. Nous réalisons également des pièces sur-mesure à la demande. Nos ateliers scannent les machines en 3D pour proposer une solution adaptée. 4 personnes travaillent dans notre bureau d'étude.

Comment évolue votre marché ?

L'immatriculation de tracteurs a augmenté d’environ 5% en 2021 sur les 10 premiers mois. Jaffredou a acquis une forte notoriété pour la qualité de ses produits et la réactivité de son bureau d'étude sur les projets sur-mesure. Nous avons également développé en interne des outils pour l'homologation de nos produits avec un logiciel et un banc de vérification et de tests. Nous disposons donc de nos propres outils de mesure et de contrôle.

Les tracteurs roulent de plus en plus vite et le poids des outils traînés augmente. Les systèmes d'attelage doivent suivre ces évolutions dans le respect des normes et directives européennes contrôlées et validées par l’UTAC en France. Nous sommes le seul fabricant français à faire homologuer nos attelages par celui-ci.

Jaffredou est une entreprise à la croissance dynamique portée par une expertise reconnue sur son marché. Nous investissons en permanence dans la formation et la modernisation de nos outils de production pour offrir un service hautement qualitatif et compétitif à nos clients.

Quelle activité représente la découpe dans votre CA ?

⅔ de notre activité est consacrée à la conception et fabrication de matériel agricole et ⅓ à la sous-traitance en découpe de tôle, roulage et pliage pour le monde agricole mais aussi les chantiers navals, l’agroalimentaire, les serruriers, les charpentiers métalliques…

La demande concerne notamment des pièces mécano soudées. Grâce à des stocks importants, nous pouvons lisser les difficultés d'approvisionnement en matières premières et garantir les délais de livraison.

Jaffredou investit aujourd'hui dans son usine avec la réorganisation de son atelier de fabrication dans le but d'augmenter la productivité et d'améliorer les conditions de travail. 2500 m² d'atelier viendront prochainement s'ajouter aux 4000 m2 existants.

Que vous a apporté l’accompagnement des programmes de soutien région Bretagne ou CETIM dans l'accélération de votre croissance ?

Avant 2015, notre croissance était plus lente. L'accompagnement du CETIM a été déterminant. Il a commencé avec le programme Robot Start PME en 2015 et 2016. Au-delà d’une aide financière, le programme nous a permis d’aller plus vite et de bénéficier d’un appui technique dont ne disposions pas en interne pour choisir le robot adapté, l'installer et former les équipes. Le bénéfice en compétitivité a été immédiat.

Nous avons poursuivi avec le programme Breizh Fab soutenu par la région Bretagne et d’autres partenaires comme l'UIMM. Il nous a permis de réorganiser notre atelier de fabrication, de rationaliser les flux dans les ateliers, de repenser l’emplacement des postes. L’agrandissement en cours est la dernière phase de cette réflexion globale. Nous mesurons déjà les effets de ce travail sur l’amélioration de la qualité de nos produits, l'accroissement de la productivité, la baisse de la pénibilité et une plus grande satisfaction des équipes.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec SCP. La rédaction de BFM Business n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec SCP