BFM Business

Jack Ma bientôt éloigné d'Ant Group?

 Jack Ma

Jack Ma - JUAN MABROMATA - AFP

Selon Reuters, le géant chinois chercherait les moyens permettant à son fondateur de céder sa participation et de renoncer à le contrôler.

Nouvelle offensive de Pékin contre Jack Ma. Ant Group étudie en effet les moyens pour éloigner son fondateur, deuxième homme le plus riche de Chine, à travers une cession de sa participation valorisée à plusieurs milliards de dollars, avance Reuters qui s'appuie sur une source en lien avec les régulateurs chinois et de deux autres très proches de l'entreprise.

Cette manoeuvre permettrait à Ant Group de se libérer de la surveillance des autorités qui ont décidé depuis plusieurs mois de reprendre en main ses géants de la tech.

Récemment, le Wall Street Journal rapportait que Jack Ma avait proposé aux régulateurs lors d'une réunion en novembre dernier de céder des parts d'Ant Group au gouvernement chinois.

Plus de 2 milliards d'euros d'amende pour Alibaba

Ant Group a néanmoins nié que la piste d'une cession de la participation de Jack Ma ait été envisagée. "La cession de la participation de M. Ma dans Ant Group n'a jamais fait l'objet de discussions avec quiconque", déclare un porte-parole d'Ant Group dans un communiqué.

Rappelons que Jack Ma, également fondateur d'Alibaba, est dans le collimateur des autorités depuis qu'il a critiqué en octobre dernier la réglementation financière chinoise.

Pékin avait alors lancé une enquête sur des pratiques anticoncurrentielles présumées dans le secteur des technologies, avec un contrôle plus strict sur Ant Group, dont l'introduction en Bourse a été suspendue à Shanghai et Hong Kong. Elle devait représenter la plus grosse IPO de l'histoire (avec une levée de fonds prévue par ce biais de 37 milliards de dollars).

Alibaba n'a pas non plus échappé à l'enquête des régulateurs chinois. Enquête qui a débouché sur une amende record de 2,3 milliards d'euros infligée début avril pour abus de position dominante.

Selon le Wall Street Journal, c'est bien le président chinois Xi Jinping en personne qui est intervenu dans le dossier Ant Group. Echaudé par les critiques de Jack Ma, Pékin poursuit donc le processus d'affaiblissement de l'empire Alibaba.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business