BFM Eco

Qui est Carole Ghosn?

La seconde épouse de Carlos Ghosn occupe le devant de la scène depuis la semaine dernière, et la nouvelle incarcération de son mari.

La seconde épouse de Carlos Ghosn occupe le devant de la scène depuis la semaine dernière, et la nouvelle incarcération de son mari. - Kazuhiro NOGI / AFP

La seconde épouse de Carlos Ghosn occupe le devant de la scène depuis la semaine dernière et la nouvelle incarcération de son mari.

Elle est devenue sa voix, passant des pages people aux pages judiciaires. Carole Ghosn, la seconde épouse de l’ancien patron de l’Alliance Renault-Nissan, multiplie depuis son retour en France vendredi dernier les interviews pour défendre son mari.

"J’en appelle au président de la République. Qu’il fasse sortir mon mari de prison, a-t-elle lancé sur RTL ce dimanche. Il a déjà fait 111 jours de prison, et après tout, la France est le grand pays des Droits de l’Homme". Carlos Ghosn est de nouveau incarcéré depuis le 4 avril, pour des soupçons de malversations financières. Interrogée par les policiers pendant plusieurs heures, Carole Ghosn a elle quitté le pays, s’y sentant menacée.

De Versailles à Tokyo

Carole Ghosn était arrivée au Japon peu après la première incarcération de son mari, le 19 novembre. Casquette noire sur la tête, cheveux lâchés, les images qui étaient alors apparues étaient loin de celles d’une créatrice de mode, se mariant en robe haute couture au château de Versailles (Yvelines).

Ce mariage à l’ambiance Marie-Antoinette, avec robes, perruques et macarons, fait la Une de la presse en octobre 2016. "Carole et Carlos Ghosn célèbrent un mariage taillé pour un roi et une reine", titre le mensuel de luxe américain Town&Country. "Nous avons voulu nous y sentir comme si nous invitions des amis à la maison, rien de trop étudié, y explique Carole Ghosn. Quand vous invitez des gens à une fête, ils répondent qu’ils viendront peut-être. Quand vous les invitez à Versailles, ils viennent vraiment".

120 personnes étaient présentes, pour une fête facturée 50.000 euros, selon l’enquête ouverte par le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine). Cette somme n’aurait pas été réglée par Carlos Ghosn, mais par l’établissement public du château. Un partenariat de mécénat entre le site historique et Renault avait été reconduit en 2016.

Une créatrice de mode new-yorkaise

La première apparition officielle de Carole et Carlos Ghosn date de 2013, et du trophée des Arts à New-York (Etats-Unis). Comme Carlos Ghosn, Carole Nahas née en 1966 (son nom de jeune fille), est d’origine libanaise, mais elle vit à l’étranger. C’est à New-York qu’elle lance à la fin des années 2000 CALM, avec Alison Levasseur, sous le nom de Carole Marshi. Sa marque vend des caftans de luxe, et une partie des fonds sont reversés à des femmes démunies au Liban. Elle a gardé de nombreux liens également avec la haute société libanaise, selon le quotidien L’Orient le jour.

Le soutien à Carlos Ghosn au Liban s’est montré très fort, depuis le début de l’affaire. Carole Ghosn avait elle appelé Human Rights Watch sur les conditions de détention de son mari en janvier. La semaine dernière, l’une de ses avocates a de son côté annoncé que l’ONU allait être saisie.

Pauline Ducamp