BFM Business

Pénurie de semi-conducteurs: selon Clotilde Delbos (Renault) "la situation change tous les jours"

Clotilde Delbos, directrice financière de Renault

Clotilde Delbos, directrice financière de Renault - ERIC PIERMONT / AFP

Chez Renault, une équipe est dédiée à la crise des semi-conducteurs. Chaque semaine, le constructeur doit décider "où il fait sens d'utiliser les composants que nous avons" pour maximiser la production, détaille sur BFM Business Clotilde Delbos, n°2 de Renault.

La pénurie de semi-conducteurs touche le secteur automobile depuis plusieurs semaines. Plusieurs constructeurs dont Renault et Stellantis ont dû ralentir la cadence de production, alors que le marché automobile souffre de la crise avec des ventes de véhicules en chute libre.

Sur notre antenne, Clotilde Delbos, DG adjointe de Renault et directrice financière, indique que Renault traite "le projet de façon extrêmement sérieuse avec une équipe dédiée".

Des décisions au jour le jour

"La situation est compliquée car nous traitons avec nos fournisseurs de rang 1 qui sont eux-mêmes confrontés à cette situation. Ils ne sont pas capables de nous donner clairement la calendarisation des fournitures qu'ils vont nous apporter", détaille Clotilde Delbos.

Résultat, certaines usines fonctionnent au ralenti et il faut décider "semaine par semaine où il fait sens d'utiliser les composants que nous avons de façon à maximiser la production et les ventes des voitures qui sont attendues par nos clients", explique la DG adjointe du constructeur.

A cause de la pénurie, des usines ont déjà été temporairement fermées "en Roumanie, au Maroc, en France. La situation change tous les jours", conclut Clotilde Delbos.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech