BFM Business

Le marché automobile français débute mal l'année

Le marché automobile au Royaume-Uni s'est effondré de 29,4% en 2020 à cause du choc provoqué par la pandémie

Le marché automobile au Royaume-Uni s'est effondré de 29,4% en 2020 à cause du choc provoqué par la pandémie - BEN STANSALL © 2019 AFP

Les immatriculations de voitures neuves en France ont diminué de 5,85% en janvier, selon les données communiquées lundi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Et de six. Pour le sixième mois consécutif, les ventes de voitures en France sont en recul sur un an. Elles se replient de 5,85% en janvier à 126.381 véhicules particuliers, selon les données communiquées lundi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Il faut néanmoins noter que le mois de janvier a compté 20 jours ouvrables en 2021, contre 22 en 2020. "Le marché est encore fragile (...) mais les ventes sont saines", commente sur BFM Business, François Roudier, porte-parole du CCFA.

Bond de Dacia

Côté constructeurs, si les immatriculations de voitures neuves du groupe PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall), ont diminué de 16,84% sur un an, celles du groupe Renault (marques Renault, Dacia et Alpine) progressent de 2,05% en janvier notamment grâce à un bond des ventes de Dacia.

Avec 34.844 immatriculations au mois de janvier, le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est de son côté en hausse de 7,64%.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business