BFM Business

Comment Tesla sécurise l'approvisionnement en lithium pour ses batteries

Tesla a scellé un accord important d'approvisionnement avec Ganfeng Lithium, premier producteur chinois de lithium pour les batteries.

Tesla a scellé un accord important d'approvisionnement avec Ganfeng Lithium, premier producteur chinois de lithium pour les batteries. - SPENCER PLATT-GETTY IMAGES NORTH AMERICA-AFP

Ganfeng, premier producteur chinois de lithium, prisé pour les batteries de véhicules électriques, fournit 20% de sa production à Tesla. Cet accord sur 3 ans confirme la mainmise de la Chine sur certains métaux ou produits miniers vitaux pour les batteries de nouvelle génération.

Tesla a un besoin impérieux de lithium pour les batteries de ses voitures électriques, accumulateurs qu'il fabrique lui-même. La marque américaine a signé un contrat d'approvisionnement jusqu'à la fin 2020, avec la société chinoise Ganfeng. "L’accord nous aidera à établir une relation à long terme saine avec Tesla", a commenté le fournisseur de lithium de la firme d'Elon Musk, qui précise que le contrat est renouvelable pour une période de trois années supplémentaires.

La société chinoise spécialisée dans la production de lithium lui garantit 20% de sa production totale. Selon les prévisions du site spécialisé Benchmark Mineral, la société d'Elon Musk pourrait avoir besoin de 28.000 tonnes d’hydroxyde de lithium par an à partir de la fin de l’année prochaine.

L'explosion des besoins de Tesla est liée à la construction, en plein milieu du désert du Nevada aux États-Unis, d'une gigantesque usine de production de batterie lithium-ion, en partenariat avec Panasonic. Entré en production en 2017, le site industriel produit des batteries lithium-ion pour ses véhicules électriques et ses systèmes de stockage domestiques d'électricité.

L'accord conclu par Tesla confirme aussi l'avance prise par la Chine. Devenue le premier marché mondial pour les voitures électriques ou hybrides, le pays s'efforce de garantir ses approvisionnements en métaux nécessaires pour les accumulateurs, lithium (et en cobalt), .

L'empire du Milieu a su anticiper le fait que, pour dominer le marché des batteries de nouvelle génération, il lui fallait s'assurer en amont du contrôle sur les ressources en lithium (et en cobalt), matières premières indispensables à la confection des accumulateurs. Plusieurs firmes chinoises contrôlent déjà une grande partie de l'offre de lithium, via les groupes Tianqi, Ganfeng et divers investissements dans les mines australiennes.

Les sociétés chinoises contrôlent l'extraction du cobalt

Sur le marché de l'extraction de cobalt, des firmes chinoises contrôlent nombre de petites mines en République démocratique du Congo (RDC), d'où provient 60% de l'offre mondiale.

Preuve de cette mainmise chinoise sur certaines ressources minières clés, Ganfeng a également signé un autre accord de fourniture de lithium entre 2019 et 2015 avec le fabricant coréen de batteries LG Chem. Or celui-ci fournit notamment l'alliance Renault-Nissan et PSA en accumulateurs lithium-ion qui équiperont leurs véhicules électrique ou hybride.

Frédéric Bergé