BFM Business

Comment Airbus va organiser sa montée en cadence de production

-

- - © T. Denson - Airbus

L'avionneur européen va devoir livrer ces prochaines années plus de 6.500 Airbus A320. Pour y parvenir, le groupe doit augmenter son rythme de production, tout comme ses sous-traitants, qu'il a fallu convaincre.

Airbus va augmenter les cadences de production de l'A320, son blockbuster, à 60 par mois, contre 42 actuellement. Una annonce formulée ce vendredi en marge de la présentation des résultats trimestriels du groupe.

La commande géante signée jeudi par la Chine porte à près de 6.500 exemplaires le nombre total de monocouloirs à livrer. Pour contenter tous ses clients, va devoir sérieusement augmenter la cadence en 2017. Et même à ce rythme, il mettra neuf ans à livrer tout le monde.

Le constructeur aéronautique aimerait à terme porter cette production mensuelle à 65 modèles, mais alors, il faudrait mettre encore davantage de pression sur les sous-traitants du groupe. Or il avait déjà fallu plusieurs mois de négociations entre Airbus et ses fournisseurs pour atteindre les 50 par mois, et à fortiori 60.

L'enjeu: produire plus sans risquer une rupture d'approvisionnement. Ce défi, Airbus s'y prépare depuis trois ans. L'essentiel de cette production supplémentaire va être absorbée par le site européen de Hambourg. Les chaînes de montage ont été robotisées. De quoi améliorer un peu plus la rentabilité du programme.

Safran, le plus difficile à convaincre

La deuxième étape, la plus compliquée, a consisté à faire en sorte que les sous-traitants accélèrent eux-aussi la cadence. Latécoère, qui s'occupe des portes, Zodiac Aerospace, qui fabrique les sièges, et leurs propres prestataires. Il a fallu s'assurer qu'ils seraient bien en mesure de livrer en temps et en heure, car si l'un d'eux défaille toute la chaîne se retrouve à l'arrêt. Le plus difficile à convaincre: le motoriste Safran, dont les propres sous-traitants freinaient des quatre fers.

Les négociations achoppaient sur la question du financement des capacités de production. Les fournisseurs demandaient à Airbus de participer aux investissements. Un compromis, gardé confidentiel, a finalement été trouvé. Airbus produira donc plus de 50 A320 par mois. La filière à 14 mois pour atteindre ce nouveau rythme.

Mathieu Sevin, édité par N.G.