BFM Business

Bridgestone: "un gâchis intolérable" estime Philippe Darmayan (UIMM)

Philippe Darmayan, président de l'UIMM, a réagi sur BFM Business à la confirmation de la fermeture de l'usine Bridgestone de Béthune.

Balayant les espoirs de maintien du site, le groupe japonais Bridgestone a confirmé ce jeudi la fermeture de l'usine de Béthune, dans le Pas-de-Calais, où travaillent 863 personnes.

C'est un gâchis absolument intolérable", a réagi ce jeudi soir Philippe Darmayan, président de l'Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM), sur l'antenne de BFM Business.

La seule solution désormais pour Bridgestone est "de reclasser le personnel" et "d'essayer de créer un projet alternatif", mais "cela va prendre beaucoup de temps".

Lorsque "les politiques, comme les syndicats, montent sur l'estrade pour hurler sur un actionnaire", c'est "un échec", a estimé le président de l'UIMM. "C'est un échec d'abord de l'entreprise parce qu'elle n'a pas réussi à trouver sa place dans l'économie locale".

"Il faut anticiper"

"Pour éviter que de telles affaires se terminent en crise il est clair qu'il faut anticiper. Il faut anticiper au niveau des entreprises et au niveau des territoires. Il me paraît fondamental de prendre l'exemple des territoires qui ont réussi", comme Angers, Vitré, Laval ou Valenciennes, où "des politiques sont organisées pour établir une stratégie de territoire", a assuré Philippe Darmayan. Il faut "rassembler les chefs d'entreprises", afin d'éviter "que les entreprises se retrouvent seules avec leurs problèmes".

J. B.