BFM Business

Gaz : les nouveaux tarifs font déjà polémique

Débat sur la hausse des tarifs du gaz

Débat sur la hausse des tarifs du gaz - -

Le nouveau barème des tarifs du gaz entrera en vigueur samedi 29 septembre. Mais pour la Commission de régulation de l'énergie, la hausse prévue de 2% n'est pas suffisante !

Le nouveau barème des tarifs du gaz entre en vigueur demain, samedi 29 septembre.Les tarifs sont calculés à partir d'une formule mathématique complexe prenant en compte la somme des coûts d'approvisionnement de GDF Suez et de ses charges hors coûts d'approvisionnement.

Et ils font déjà débat! Le tableau ne précise pas leur évolution mais, selon la délibération de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), saisie pour avis sur ce texte, la hausse s'établit à 2% pour les particuliers.

Une nouvelle qui ne va pas plaire aux ménages. Les prix du gaz vont ainsi augmenter pour la deuxième fois en trois mois, après une hausse de 2% le 20 juillet. Une autre de 4,4% avait été appliquée par l'ancienne majorité UMP en janvier 2012. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault avait pourtant affirmé cet été vouloir limiter la hausse du gaz et de l'électricité au niveau de l'inflation, soit autour de 2% au total sur un an.

Cette hausse de septembre ne plait pas non plus à la CRE. Elle la juge insuffisante : elle aurait dû atteindre 6,1% pour couvrir les coûts de GDF Suez. Mais le gouvernement a refusé la demande d'augmentation de 7% de GDF Suez. De ce fait, il a pris le risque d'un nouveau recours devant le Conseil d'Etat de la part du groupe ou de ses concurrents.

GDF Suez, dont l'Etat détient 36% du capital, a déjà obtenu cet été l'annulation d'un gel des tarifs décidé par le précédent gouvernement et, en conséquence, une hausse rétroactive.

Diane Lacaze et AFP