BFM Business

Élisabeth Borne sceptique sur la capacité d'EDF de créer un technocentre à Fessenheim

-

- - Sébastien Bozon - AFP

Les deux réacteurs nucléaires de la centrale située dans le Haut-Rhin seront arrêtés entre février et juin.

Quel avenir pour Fessenheim? La centrale nucléaire doit en effet cesser de produire de l'électricité cette année, avec l'arrêt du premier réacteur en février et du second fin juin. EDF et les pouvoirs publics réfléchissent à des pistes pour maintenir une activité sur le territoire à l'avenir.

EDF a sa petite idée: y implanter un "technocentre" consacré aux déchets métalliques. Un scénario qui ne semble pas convaincre Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique.

"Pas facilement concrétisable"

"EDF travaille sur un technocentre de valorisation des métaux à Fessenheim" et "c'est un projet qui viserait un marché plus large que le simple démantèlement de Fessenheim", a-t-elle rappelé lors d'une audition de la commission du Développement durable et de celle des Affaires économiques à l'Assemblée nationale.

"J'ai eu des échanges avec mes homologues allemands (l'énergie et l'environnement ne sont pas portés par le même ministre en Allemagne). Je ne peux pas vous dire qu'il y ait des grands signes d'ouverture de la part de nos voisins sur l'utilisation d'un technocentre qui supposerait pour eux de déplacer des déchets nucléaires au-delà de la frontière", a-t-elle ajouté. 

"Et très franchement ça ne me paraît pas forcément une piste facilement concrétisable", a conclu la ministre. EDF va donc devoir revoir sa copie.

OC avec AFP