BFM Business

Direct Énergie veut s'offrir le producteur d'électricité Quadran

Concurrent d'EDF et d'Engie, Direct Énergie souhaite désormais propre sa propre électricité. (image d'illustration)

Concurrent d'EDF et d'Engie, Direct Énergie souhaite désormais propre sa propre électricité. (image d'illustration) - Dragon Rouge - Médiathèque Direct Énergie

Le troisième acteur français de l'électricité et du gaz vient d'entrer en négociations exclusives avec Lucia Holding en vue de racheter Quadran, l'un des premiers producteurs indépendants d'énergie renouvelable en France.

Direct Énergie ne souhaite plus être seulement un fournisseur d'énergie. Fondée en 2003, l'entreprise, qui s'est développée à la faveur de l'ouverture du marché à la concurrence, entend à présent s'affirmer dans la production d'énergie. Plus particulièrement d'origine renouvelable. 

Exerçant déjà partiellement l'activité de producteur -Direct Énergie exploite en France et en Belgique deux centrales thermiques fonctionnant au gaz- l'entreprise vient de proposer 303 millions d'euros à Lucia Holding pour s'offrir Quadran, un énergéticien français spécialisé dans l'éolien terrestre, le solaire, l'hydroélectricité et le biogaz. 

Cette opération visant le rachat, d'ici à fin 2017, de 100% des titres de la société basée à Béziers (Hérault) permettrait à Direct Énergie, troisième acteur français de l'électricité et du gaz, derrière EDF et Engie, de s'affirmer comme "un acteur global intégré, disposant d'un mix de production diversifié".

Direct Énergie cherche à lever 100 millions d'euros 

Dans un communiqué, Direct Énergie, qui fournit électricité et gaz à plus de 2,2 millions de clients (résidentiels et non résidentiels), précise que le prix proposé "est assorti d'un mécanisme de complément de prix de 113 millions d'euros payable en fonction du rythme de mise en service des nombreux projets en cours de construction par Quadran d'ici à mi-2019".

Direct Énergie, qui a réalisé l'an passé 1,7 milliard d'euros de chiffre d'affaires, compte financer cette acquisition par un emprunt bancaire auprès de BNP Paribas et par une augmentation de capital d'environ 100 millions d'euros.

Quadran, qui a racheté fin 2016 le fournisseur Enel France, dispose d'un parc d'une puissance globale de l'ordre de 363 mégawatts (MW), réparti en près de 200 points de production sur l'ensemble du territoire métropolitain et en outre-mer. La PME prévoit de mettre en service près de 450 MW supplémentaires d'ici à fin 2018, dont les deux-tiers en éolien et le tiers restant en photovoltaïque, pour quelque 530 millions d'euros d'investissement. 

Antonin Moriscot avec AFP