BFM Business

Cette taxe d'Obama pourrait rapporter 30% du prix d'un baril

Le président américain Barack Obama plaide en faveur d'une taxe de 10 dollars sur chaque baril de pétrole vendu.

Le président américain Barack Obama plaide en faveur d'une taxe de 10 dollars sur chaque baril de pétrole vendu. - Mandel Ngan - AFP

Le président américain souhaite présenter au Congrès un projet de redevance sur le baril de pétrole visant à financer le développement des transports propres.

Depuis le début de l'année 2016, les cours du baril de pétrole ont atteint leur plus bas niveau historique. En moyenne chaque baril - contenant 159 litres de pétrole - s'échange désormais autour d'une trentaine de dollars.

C'est pourtant dans ce contexte, plutôt compliqué pour l'industrie pétrolière, que Barack Obama vient d'annoncer son intention de taxer à hauteur de 10 dollars chaque baril de brut échangé, soit l'équivalent de 30% au prix actuel. Le but ainsi recherché est "d'encourager l'innovation dans les technologies vertes et de transformer le système de transport pour les décennies à venir", indique la Maison-Blanche qui rappelle que le secteur des transports représente 30 % des émissions de gaz à effet de serre des États-Unis. 

En pratique, si la mise en place de cette "taxe Obama sur le pétrole" était entérinée par le Congrès, celle-ci serait alors mise en place sur cinq ans et entièrement à la charge des groupes pétroliers. Mais elle dans les fait quasiment aucune chance d'aboutir. Les deux chambres du Congrès sont contrôlés par les républicains et ces derniers sont farouchement opposés à toute législation liée à la lutte contre le changement climatique.

>> Retrouvez en direct les cours du pétrole sur TradingSat

A.M. avec AFP