BFM Business

Quelles sont les mesures d'Obama en faveur du climat?

Le président américain a présenté hier, lundi 3 août, son plan de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Une avancée majeure pour les Etats-Unis, à quelques mois de l'ouverture de la COP21 à Paris.

Barack Obama a fait de la lutte contre le changement climatique l’une des priorités de son second mandat. Un an après avoir évoqué l'idée d'un plan national contraignant, le président américain vient d'en dévoiler la version définitive. Ce document, appelé "Plan américain pour une énergie propre" (America's Clean Power Plan), compile une série de réglementations.

Parmi elles, une mesure vise directement les centrales électriques du pays. D'ici à l'horizon 2030, elles devront baisser de 32% leurs émissions de dioxyde de carbone (CO2) par rapport au niveau de 2005. Ces centrales, plus particulièrement ciblées par le texte, fonctionnent actuellement au moyen d'importantes quantités d'énergies fossiles (hydrocarbures ou charbon), et constituent la première source de pollution du pays.

Une "avancée" pour les climatologues et politiques...

Du côté de la Maison Blanche, on se félicite de ce plan qui marque "le coup d'envoi d'une offensive tous azimuts en faveur du climat", menée par le président et de son administration. Des services qui par ailleurs, souhaitent "accélérer la transition vers une économie plus axée sur les énergies renouvelables".

Le climatologue français et vice-président du Giec, Jean Jouzel estime que ce plan "est une belle annonce de la part des Etats-Unis" à moins de quatre mois de l'ouverture de la COP21 à Paris. Selon lui, Barack Obama réagit plutôt bien "face à l'urgence de la situation et au vrai problème qu'est le réchauffement climatique".

... contestée par le lobby du charbon

Correspondant de BFMBusiness à New-York, Jean-Bernard Cadier explique qu'à peine dévoilé, ce plan a "provoqué une importante levée de boucliers". Ainsi, le lobby du charbon - représentant les intérêts des grandes compagnies minières - et quelques élus ont annoncé leur intention de contester en justice ces mesures ainsi que devant le Congrès. Par ailleurs, une douzaine de gouverneurs ont affirmé qu'ils n'appliqueraient pas, dans leurs états, les mesures préconisées par le texte. Selon ses détracteurs, avec ce texte, le gouvernement se rend coupable d'une future hausse du prix de l'électricité.

A.M. avec Antoine Delcourt