BFM Business

Elisabeth Borne: le télétravail "c'est une obligation"

La ministre française du Travail Elisabeth Borne à Paris, le 20 janvier 2021

La ministre française du Travail Elisabeth Borne à Paris, le 20 janvier 2021 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Sur Europe 1 ce mardi, la ministre du Travail durcit encore le ton vis-à-vis des entreprises qui peinent à généraliser le travail à domicile.

Invitation, incitation... au télétravail, visiblement cela ne suffit pas à généraliser le travail à domicile. Si le gouvernement multiplie les menaces pour que les entreprises passent à la vitese supérieure afin de casser les chaînes de contamination alors que la 3e vague fait rage notamment en Ile-de-France, force est de constater qu'il reste de la marge.

Sur Europe 1 ce mardi, Elisabeth Borne, la ministre du Travail durcit encore le ton. "On n'est pas dans l'incitation, je veux être très claire, c'est une obligation. Il y a une obligation de l'employeur de protéger la santé de ses salariés. La traduction concrète de cette obligation, c'est ce qui inscrit dans le protocole sanitaire en entreprise, il faut faire du télétravail dès que c'est possible".

Selon une nouvelle étude, plus d'un tiers des actifs pouvant télétravailler en mars ne l'ont pas fait.

La ministre agite donc une nouvelle fois la menace des contrôles qui vont être renforcés et des sanctions. "Il y a beaucoup d'interventions des services de mon ministère, notamment de l'Inspection du travail, d'abbord pour accompagner mais aussi pour les contrôler et les sanctionner. Je le redis c'est une obligation".

Même si le télétravail ne fait pas l'objet d'une obligation légale (à travers une ordonnace par exemple), Elisabeth Borne rappelle "que le traduction concrète du Code du travail sur la protection des salariés, c'est le protocole sanitaire qui demande aux salariés de faire dès que c'est possible du télétravail".

Le gouvernement assure que dans 90% des cas, les mises en demeure sont suivies d'effet, mais seulement 34 mises en demeure ont été effectivement prononcées sur un total de 24.000 contrôles depuis le début de l'année.

Reste que selon une avocate spécialisée que nous avons interrogé, le gouvernement n'a pas les moyens légaux de rendre le télétravail obligatoire.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business