BFM Business

"Un village français" fait un carton à l'export

La série "Un village français" a été tournée dans un format américanisé mais dans un style typiquement français qui franchit les frontières avec succès.

La série "Un village français" a été tournée dans un format américanisé mais dans un style typiquement français qui franchit les frontières avec succès. - Charlotte Schousboe - France 3

La série télévisée diffusée sur France 3 a été vendue à plus de 25 pays, dont les Etats-Unis où elle diffusée en version originale avec des sous-titres ! Un succès qui relève de l'exploit.

Cette série française qui cartonne à l'étranger, et ce n'est sans doute pas celle à laquelle vous vous attendiez ! "Un village français", diffusée depuis 6 ans sur France 3, et suivie par 3 millions de fidèles en France, connait une très belle carrière à l'international. Cette série historique, dont la sixième saison vient de s'achever et dont la septième est en préparation, a même traversé l'Atlantique.

"Du village français"... au village mondial. La série de France 3, qui raconte la seconde guerre mondiale vue de France, depuis un village de montagne occupé, a été vendue dans plus de 25 pays, notamment en Europe -Allemagne, Belgique, Pologne, Suède, Finlande- mais aussi au Brésil, en Corée du Sud, en Australie et même aux Etats-Unis. Les premiers épisodes de "The French Village", y ont ainsi été diffusés il y a quelques jours sur une chaîne câblée, le réseau MHz Networks.

Une histoire universelle et des personnages "normaux"

Une exception dans le paysage de la production télévisuelle française, dont les exports sont davantage dominés par des séries pointues, produites par Canal+, ou des polars. Même pour la France, c'est très inhabituel. Elle est d'habitude distancée par les champions de la vente de programmes à l'étranger: Israël, les Etats-Unis ou la Turquie. D'autant que -une fois n'est pas coutume- les Etats-Unis vont bien diffuser les épisodes produits en France, sous-titrés en anglais, et non pas en faire un remake comme ils l'avaient fait avec "Engrenages", la série à succès de Canal +. 

La série séduit pour son authenticité, son ancrage historique, mais aussi pour son histoire universelle et ses personnages "normaux", auquel chacun peut s'identifier. Elle retrace l'occupation allemande dans une petite ville fictive du Jura, non loin de la ligne de démarcation, du point de vue de la population civile, depuis le mois de juin 1940 jusqu'à la libération, en 1945.

Pas de folie côté budget : 1 million d'euros par épisode, dans la moyenne des productions françaises. La série s'est en revanche convertie aux méthodes américaines : 12 épisodes tournés chaque année, en flux tendu, grâce à une équipe de scénaristes pléthoriques. Un fonctionnement industriel essentiel pour exister sur le marché international. 

Simon Tenenbaum, édité par N.G.