BFM Business

Pour continuer à séduire, la télé va devenir plus "trash" que jamais

Des programmes de plus en plus trash et la diffusion des derniers épisodes de ses séries préférés en même temps qu'aux Etats-Unis: voilà l'avenir de la télé à court terme.

Des programmes de plus en plus trash et la diffusion des derniers épisodes de ses séries préférés en même temps qu'aux Etats-Unis: voilà l'avenir de la télé à court terme. - keriluamox - Flickr - CC

Quelles surprises nous réservent les chaînes de télé généralistes dans les mois ou années à venir? Pour s'en faire une idée, il faut aller au Mip TV à Cannes. Selon notre envoyé spécial, il faut surtout s'attendre à de la télé-réalité et des jeux où la provocation est la règle.

Le MipTV, le grand rendez-vous des professionnels de la télévision, s'ouvre ce 13 avril à Cannes. A l'occasion de cette grand-messe du petit écran sont présentées les émissions qui seront sur vos chaînes de télévision dans les mois et les années à venir.Il faut ainsi s'attendre à des programmes de plus en plus incroyables, trash et décalés. Et sur le front des séries, sachez que la tendance est à la diffusion synchronisée dans le monde entier. En somme, fini d'attendre des mois pour voir les derniers épisodes de son soap préféré. Voici l'avenir de votre poste.

> Des programmes trash sinon rien

Les boîtes de productions sont prêtes à toutes les provocations pour attirer les téléspectateurs. Le plus extrême cette année est un jeu appelé "labour games". "Labour", qui veut aussi dire "accouchement" en anglais. Le principe consiste à envoyer une équipe de télévision dans des hôpitaux pour poser des questions à des femmes sur le point d'accoucher, quelques minutes avant le moment fatidique. En cas de bonne réponse, les futurs parents gagnent de l'argent pour l'enfant à naître, afin de financer ses études futures.

Un peu plus tard, les jeunes enfants ne sont pas épargnés par la téléréalité. Au Royaume-Uni est ainsi diffusé un genre de Big Brother, mais avec des enfants âgés de quatre ans. Des dizaines de caméras et de micros sont installés dans une école maternelle, ce qui permet d'écouter toutes leurs conversations.

Vous vous dites sans doute qu'en France, on n'oserait pas aller aussi loin. Ce n'est pas tout à fait vrai. Une émission qui s'apprête à être lancée fait entrer en scène un hypnotiseur qui va tenter de vous faire maigrir, vous téléspectateurs assis sur votre canapé. Objectif: jusqu'à quatre kilos perdus en quatre émissions. Et cette promesse: pour la première fois, regarder la télévision va vous faire maigrir!

> Des diffusions simultanées dans le monde entier

L'autre événement qui fait parler à Cannes ce lundi, est le lancement mondial de la cinquième saison de Game of Thrones, sans doute la série la plus populaire du moment, intervenu cette nuit. Une opération qui va faire date dans l’histoire de la télévision puisque la série a été diffusée en simultané dans 170 pays, dont la France. La mondialisation des droits TV est en marche.

Avant, il fallait attendre huit mois en moyenne pour que les derniers épisodes de sa série préférée ne traversent l'Atlantique. Aujourd'hui, la norme est passée à un mois, voire à la diffusion simultanée mondiale pour les séries les plus attendues, et donc les plus piratées, comme Game of Thrones. Cette évolution était pressentie depuis plusieurs années, mais les experts ne s'attendaient pas à ce qu'elle arrive aussi vite.

Concrètement, avec cette diffusion mondiale, certains studios américains se demandent si cela vaut encore le coup de prendre le temps d'aller négocier avec des centaines de télévisions locales. Pourquoi s'embêter quand il existe des entreprises comme Netflix, présentes sur tous les territoires. Le groupe de vidéo à la demande est d'ailleurs déjà en embuscade et commence à racheter les droits mondiaux de certaines séries, comme Gotham, inspirée de l'univers de Batman.

De nombreux producteurs présents au Mip TV sont ainsi persuadés que les Américains vont de plus en plus court-circuiter les chaînes françaises, d'où l'importance pour TF1, M6 ou Canal Plus, de mettre le paquet sur leurs productions originales. 

Simon Tenenbaum