BFM Business

Un tirage spécial du Loto pour financer les monuments en péril

La Française des Jeux organisera un tirage spécial, qui pourrait intervenir la veille des Journées européennes du Patrimoine, et mettra en place un nouveau jeu de grattage.

La Française des Jeux organisera un tirage spécial, qui pourrait intervenir la veille des Journées européennes du Patrimoine, et mettra en place un nouveau jeu de grattage. - Thomas Samson-AFP

Le gouvernement va créer un "Loto du patrimoine". La part que l'État prélève d'ordinaire sur un tirage ira à un fonds baptisé "Patrimoine en péril".

Les joueurs du Loto vont financer les monuments français en péril. La ministre de la culture, Françoise Nyssen, lors de la présentation de sa stratégie pluriannuelle en faveur du patrimoine, a révélé que la Française des Jeux organisera, dans ce cadre, un tirage spécial, qui pourrait intervenir la veille des Journées européennes du Patrimoine, et mettra en place un nouveau jeu de grattage. La création de ce tirage spécifique sera proposée au Parlement dans le cadre du projet de loi de finances rectificative pour 2017, a précisé Françoise Nyssen.

Concrètement, les recettes que prélève l'État sur chaque tirage (35% environ des montants misés) seront affectées à ce financement, sachant qu'un tirage normal génère 10 millions d'euros de mise, en moyenne.

L'État fait ici le pari que les joueurs feront un effort pour miser un peu plus lors de ce tirage spécial. Les fonds ainsi collectés financeront des réhabilitations, tant du patrimoine protégé que non protégé, y compris celui que doit recenser la mission confiée à Stéphane Bern par le président Emmanuel Macron, et les sites confiés au Centre des Monuments nationaux.

"Un quart des monuments protégés sont jugés en mauvais état et 5%, soit environ 2.000 monuments, sont considérés en état de péril", a souligné la ministre.

Françoise Nyssen a également annoncé la mise en place d'un fonds de 15 millions d'euros pour la restauration du patrimoine protégé dans les communes de moins de 2.000 habitants.

F.Bergé avec AFP