BFM Business

Tourisme: les Français vont dépenser plus de 2.000 euros pour partir

Les voyageurs devraient être aussi nombreux en 2014 qu'en 2013, mais ils devraient dépenser plus.

Les voyageurs devraient être aussi nombreux en 2014 qu'en 2013, mais ils devraient dépenser plus. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Près de 60% des Français ont voyagé en 2013, selon deux études publiées ce mardi 18 mars. En 2014, les touristes devraient dépenser 2.078 euros par foyer, soit 98 euros de plus que l'année dernière.

En vacances, les Français se sont serrés la ceinture l'année dernière. Mais en 2014, ils devraient revoir leurs budgets à la hausse. Deux études ont été publiées, ce mardi 18 mars, sur le secteur du tourisme: l'une, pour faire le bilan de 2013, et l'autre pour présenter les tendances 2014.

En 2013, 59% des Français ont voyagé, dans l'Hexagone ou à l'étranger, ce qui est autant que l'année précédente. Mais ils ont tout fait pour dépenser moins, en particulier sur le transport.

Selon Guy Raffour, responsable du baromètre Raffour Opodo, les voyageurs "ont beaucoup consommé low cost, se sont réveillés à minuit pour profiter des meilleurs tarifs de la SNCF". "Toutes ces méthodes, ainsi que le covoiturage", ont été utilisées par les utilisateurs, explique-t-il.

Les vacanciers dépenseront 2.078 euros par foyer en 2014

L'année 2014 s'annonce sous de meilleurs auspices. D'après Didier Arino, directeur du cabinet Protourisme, les intentions de départ restent fortes, autour de 60%.

Mais surtout, les Français devraient se faire plus plaisir, selon l'étude: "La grande nouveauté pour cet été, après plusieurs années de crise, c'est qu'on a de nouveau une augmentation des budgets des vacanciers français [de 1.980 euros par foyer en 2013 à 2.078 en 2014, NDLR]. Il n'y a pas plus de partants, mais en revanche, ceux qui partent envisagent d'allonger un peu la durée de séjour." 

Les réservations sur Internet ont toujours autant la cote: 64% des sondés achètent au moins une partie de leurs vacances sur internet, ce qui représente une hausse de 5 points.

En revanche, succès en baisse pour les séjours de dernière minute, puisque 73% des Français organisent leurs vacances au minimum 2 mois à l'avance.

Dorothée Balsan