BFM Business

Sotchi: France Télévisions sort grande gagnante des JO

Les JO de Sotchi, ici la céremonie de clôture du 23 février, ont attiré plus de téléspectateurs que ceux de Turin.

Les JO de Sotchi, ici la céremonie de clôture du 23 février, ont attiré plus de téléspectateurs que ceux de Turin. - -

Tout au long des deux semaines de compétition, le diffuseur des épreuves a affiché d'excellents scores d'audience. Selon les tous derniers chiffres, France 2 et France 3, ont attiré en moyenne 2 millions de téléspectateurs par jour.

Avec 15 médailles, les JO de Sotchi ont été un bon cru pour les sportifs français. Mais aussi pour France Télévisions qui possédait les droits exclusifs de diffusion des deux semaines de compétition. Au lendemain de la cérémonie de clôture, qui s'est déroulée le 23 février, Daniel Bilalian, le directeur des sports de France Télévisions, a dressé un premier bilan.

"Sans se faire mousser, c'est effectivement un très bon cru. On est à un niveau d'audience en terme de téléspectateurs et de parts de marché qui est supérieur à 2006, celle des JO d'hiver de Turin. Et pourtant à l'époque, il y avait moins de télévisions concurrentes qu'aujourd'hui. La télévision gratuite sur la TNT s'est largement développée depuis", explique-t-il à BFM business.

Selon les tous derniers chiffres, France 2 et France 3 ont attiré en moyenne 2 millions de téléspectateurs par jour sur la durée des Jeux. Ce qui représente une part d'audience de 19% en moyenne.

A certains moments clés, les audiences se sont envolées : 5,5 millions de spectateurs ont suivi la retransmission en direct de la cérémonie d'ouverture, soit plus de 35 % de part d'audience. Et ce chiffre est même monté à 9 millions au moment où la flamme olympique s'est allumée. Lors de la compétition masculine de ski cross, où la France a obtenu le triplé or-argent-bronze, plus de 2,5 millions de téléspectateurs étaient massés derrière leur écran, soit 40% de l'audience.

Ce succès a permis de faire le plein sur les écrans publicitaires, la régie pourrait engranger 7 millions d'euros.

Exclusivité des JO jusqu'en 2020

"Mais il faut être modeste, les Jeux Olympiques sont un évènement rare, le problème du sport avec le développement des chaînes thématiques, c'est qu'il est visible en permanence. En fait aujourd'hui nos téléspectateurs, c’est-à-dire ceux de chaînes généralistes, ne viennent plus voir du sport chez nous mais des évènements de sport." détaille le patron des sports chez France Télévisions. Au total, ce sont plus de 200 heures de direct qui ont été diffusé pour soutenir cet enjeu.

"Ils viennent voir le tour de France, c'est 3 semaines dans l'année, si vous l'avez loupé vous attendez l'année d'après. Les Jeux Olympiques, vous attendez 4 ans ", ajoute Daniel Bilalian.

Voilà pourquoi le groupe a décidé de capitaliser sur les JO. En plein plan de rigueur, France Télévisions a fait l'acquisition des droits de restransmission pour tous les évènements olympiques jusqu'en 2020, pour un montant qui avoisinerait les 140 millions d'euros.

BFMbusiness.com