BFM Business

Les JO de Sotchi explosent leur budget

Les travaux ont été attribués sans appel d'offres, à des proches de Vladimir Poutine.

Les travaux ont été attribués sans appel d'offres, à des proches de Vladimir Poutine. - -

Les Jeux Olympiques d'hiver commencent le vendredi 7 février 2014. Pour cela, il aura fallu transformer en un temps record la petite ville de Sotchi en centre sportif. La facture s'élèverait à plus de 35 millions d'euros.

Les Jeux Olympiques de Sotchi, dont la cérémonie d'ouverture se tient le 7 février, devaient initialement coûter moins de 8 milliards d'euros. Vladimir Poutine l'avait promis, lorsque le comité olympique avait donné l'organisation des JO d'hiver 2014 à la Russie en 2007.

A tel point que le président russe a fait de l'organisation des épreuves un défi personnel. Mais l'opposition russe soutient que les travaux dans la région de Sotchi ont coûté plus de 50 millions de dollars, soit environ 35 millions d'euros.

Sans corruption, les chantiers auraient coûté 50% moins cher

L'Anti Corruption Fondation du blogueur activiste Aleksei Navalny, qui s'était présenté aux élections de Moscou contre le parti de Vladimir Poutine, a même dressé une carte de Sotchi pour souligner les écarts entre le prix des travaux réalisés dans la ville olympique et ceux de nature équivalente bâtis ailleurs dans le monde.

La plupart des chantiers ont été attribués à des sociétés appartenant à des proches du Président, et n'ont jamais donné lieu à des appels d'offre. Les prix sont logiquement plus élevés, étant donné l'isolement de la ville et les délais très courts.

Mais la corruption a également gonflé la note. Selon l'Anti Corruption Fondation, les prix auraient facilement pu être divisés par deux. Le stade Fischt a coûté 385 millions d'euros, alors que le stade de la Juventus, en Allemagne, qui peut accueillir autant de spectateurs, n'en a coûté que 125 millions. Des hauts fonctionnaires avaient même admis le problème.

Du côté du gouvernement, le premier ministre, Dmitri Medvedev, comme le Président, maintiennent que les travaux étaient nécessaires au développement de Sotchi, qui doit également accueillir la Coupe du Monde de Football en 2018.

Joseph Sotinel