BFM Business

Sanofi se brouille avec le Maroc pour une histoire d'anti-diarrhéique

A Marrakech, les touristes se pressent sur la place  jemaa el-Fnac pour profiter de l'ambiance ou des nombreux stands de restauration.

A Marrakech, les touristes se pressent sur la place jemaa el-Fnac pour profiter de l'ambiance ou des nombreux stands de restauration. - Fadel Senna - AFP

Le groupe pharmaceutique a choisi d'illustrer une campagne de publicité pour le bioflorin avec la plus célèbre place de Marrakech. L'office du tourisme marocain n'a pas très apprécié d'être associé à la tourista.

A la veille des départs en vacances, Sanofi a trouvé opportun de rappeler aux touristes la nécessité d'avoir dans leur trousse à pharmacie un anti-diarrhéique. L'occasion de faire la promotion du médicament maison, le Bioflorin qui oeuvre pour le bien "de votre flore intestinale".

La filiale suisse de Sanofi a donc orchestré une grande campagne de publicité dans les rues de Genève avec le slogan "Ne passez pas vos vacances au petit coin". Et pour illustrer ce bon conseil, une photo de l'endroit le plus touristique de Marrackech, la célèbre place Jemaa el-Fna enfumée par ses multiples stands proposant toutes sortes de grillades aux passants.

Un choix iconographique qui n'a pas plu aux professionnels marocain du tourisme, piqué au vif d'être associé à ce mal tant redouté des voyageurs. "Je m'insurge contre ce type de publicité qui pour faire la promotion d'un médicament, est en train de détruire l'image d'une place mythique", déplore Faouzi Zemrani, Vice-Président Général de la Confédération Nationale du Tourisme, sur Tourisme post, un portail dédié au tourisme marocain. Et de préciser que les restaurateurs sont soumis à des contrôles d'hygiène très stricts. Face à cette campagne qu'il juge diffamatoire, l'office du tourisme a menacé de porter plainte contre le laboratoire.

De nombreux internautes ont aussi été choqués de cette association entre le Maroc et la tourista. Ils ont fait connaître leur désaccord sur ce choix iconographique via twitter au point d'appeler au boycott des médicaments Sanofi.

Cette levée de boucliers a permis à Sanofi de réaliser l'indélicatesse de sa campagne de pub. Le groupe pharmaceutique a retiré ses affiches et dans un communiqué de presse, il déplore que, malgré ce retrait, les réseaux sociaux ont continué à diffuser à large échelle ce visuel.

Sanofi a également présenté ses excuses au Maroc et aux Marocains qui se sont sentis insultés.

C.C.