BFM Business

Luc Besson dans le collimateur de la Cour des comptes

La Cité du cinéma a coûté 157 millions d'euros

La Cité du cinéma a coûté 157 millions d'euros - -

La Cour des comptes a transmis une note à la justice mettant en cause les conditions de financement public de la Cité du cinéma lancée en 2012 par le cinéaste Luc Besson.

Inaugurée en grande pompe le 21 septembre 2012 en présence de personnalités politiques, du show bizz, et du business, La Cité du cinéma lancée par le médiatique et exubérant Luc Besson est à nouveau dans la tourmente.

Selon Le Parisien/Aujourd'hui en France de ce 16 novembre 2013, la Cour des comptes a transmis à la justice une note concernant des irrégularités voire des détournements de fonds lors du financement de la cité, entre 2008 et 2012. Le parquet pourrait donc ouvrir une enquête préliminaire.

L'affaire risque de prendre à nouveau une tournure politique : il est de notoriété publique que Nicolas Sarkozy a poussé à ce que l'Etat et son bras armé, la Caisse des dépôts, soutiennent le projet du réalisateur du Grand Bleu alors mêmer que les banques rechignaient à le faire.

Projet risqué

Selon la Cour des comptes, le projet de Luc Besson était "à risques dès le départ". Et les intérêts de l'Etat n'auraient pas été suffisamment préservés, même si l'administration avait bien alerté le pouvoir politique de ces risques en 2008.

Or, la CDD a pris 75% du capital alors que sa participation dans des entreprises privée est généralement minoritaire. La Cité du cinéma est, en effet, la propriété de Nef Lumière, société détenue à 75% par la CDC et à 25% par Vinci Immobilier.

Les magistrats remarquent aussi que le bail signé pour 12 ans entre EuropaCorps Studios, la société de Luc Besson, et la puissance publique propriétaire de la Cité, prévoit curieusement un loyer très élevé. La Cour estime au fond que le grand gagnant de l'opération n'est autre que Luc Besson.

P. C. et vidéo Vincent Giraldo