BFM Business

Les robots prêts à remplacer les musiciens dans les concerts

Le trio de robots qui forme les Compressorhead sont un groupe de métal au sens propre du terme.

Le trio de robots qui forme les Compressorhead sont un groupe de métal au sens propre du terme. - Compressor Head

Vous avez peut-être vu Compressorhead, ce nouveau groupe de rock composé uniquement de robots dans des festivals cet été. Aujourd'hui, ils reprennent des tubes, mais ils seront bientôt capables de composer eux-mêmes.

On connaissait les groupes de métal, il va falloir s’habituer aux groupes en métal. En Allemagne, on pourra bientôt acheter le premier album de musique un peu particulier, puisqu’il est entièrement composé de robots. Le groupe s’appelle Compressorhead, un trio qui joue de vrais morceaux, avec de vrais instruments, sauf que les musiciens sont des boîtes de conserve.

Aucun être humain ne fait partie de ce groupe comprenant trois robots humanoïdes programmés pour jouer certains morceaux. Sur scène c’est assez impressionnant. Il y le guitariste, Fingers, avec ses 78 doigts, qui plaque des accords sur une vraie guitare Gibson, le batteur, Stickboy, presque entièrement fabriqué à base de pièces trouvées dans une déchetterie. "Il a quatre mains, deux jambes, pas de cerveaux, et c'est une bonne chose" raconte l'un de ses concepteurs. Et enfin le bassiste, qui s’appelle Bones.

Il leur manque quand même un petit quelque chose

-
- © compressorhead

Ils donnent des concerts, on les voit dans certains festivals, mais il leur manque quand même un petit quelque chose, et l'ambiance est davantage à la curiosité qu'à la grosse éclate pour les spectateurs. Les créateurs du groupe sont en train de lever des fonds sur Kickstarter pour fabriquer de toutes pièces un chanteur. Ils ont déjà levé près de 40.000 euros auprès de plus de 200 contributeurs.

Lui aussi sera un robot, mais sera capable d’interagir avec le public, de faire des petits commentaires quand les applaudissements sont très élevés ou un peu trop bas, ou d’envoyer un message sur le smartphone des fans quand le groupe fait une répétition.

Pour l’instant, ils se contentent de reprendre des tubes de Metallica, Motorhead ou Black Sabbath, mais ils vont bientôt sortir leur premier vrai album de quatorze titres originaux. Pour le moment, les compositeurs restent des humains. Mais la prochaine étape pourrait bien être de la musique composée par des robots.

Des compositions parfois très réussies

Il existe déjà des algorithmes, de l'intelligence artificielle capable de créer des morceaux sans aucune intervention humaine. Ils reprennent parfois des mélodies déjà existantes, ajoutent des accords, font une sorte de mix qui donnent un morceau tout à fait original. Avec des résultats parfois très réussis, notamment dans le domaine de la musique classique, où même pour une oreille exercée, il est impossible de faire la différence.

Cela relève de ce qu'on appelle le "machine learning", cette capacité qu'ont les machines d'apprendre au fur et à mesure, de devenir de plus en plus intelligentes, jusqu'à finalement créer. Il existe d'ailleurs déjà des ordinateurs capables d'écrire des recettes de cuisine, de manière très inventive, où de réaliser des œuvres d'art. La valeur ajoutée humaine semble bien se réduire, petit à petit.

Anthony Morel, édité par N.G.