BFM Business

Le luxe parisien plaide pour le travail du dimanche

La boutique Hermès de la rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris.

La boutique Hermès de la rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris. - -

Les présidents de comité des artères parisiennes émaillées de boutiques de luxe publient une tribune sur LeMonde.fr dans laquelle ils plaident en faveur de l'ouverture dominicale des magasins.

La fronde continue, après l'interdiction faite à Sephora d'ouvrir son magasin des Champs-Elysées après 21 heures. Dans ce contexte, les représentants des enseignes de luxe parisiennes, publient une tribune sur le site internet du Monde. Ils plaident pour pouvoir ouvrir le dimanche.

Exaspération et lassitude, c'est ce qui ressort de cette lettre des présidents des comités, qui regroupent les boutiques les plus chics de la capitale, de la rue du Faubourg Saint Honoré à la place Vendôme, en passant par l'avenue Montaigne.

Londres profite de la fermeture le dimanche à Paris

Elles ne sont pas situées dans ces zones touristiques qu'une loi de 2009 autorise exceptionnellement à ouvrir le dimanche. Sauf que, d'après leurs porte-paroles, elles symbolisent le savoir-faire et le luxe français.

Ils regrettent "qu'une fois par semaine, liberté et avant-garde passent pour de vains mots à Paris", et que les clients potentiels et les touristes n'aient d'autre choix que de se tourner vers des villes plus accueillantes, comme Londres.

Une ouverture dominicale produirait selon eux plusieurs effets bénéfiques: la création de 5.000 emplois, une augmentation d'environ 15% du chiffre d'affaires pour les enseignes concernées. Et pour l'Etat: de nouvelles recettes fiscales sans création ou augmentation d'impôts.

Pauline Tattevin