BFM Business

Travail du dimanche: Sapin exprime son hostilité

Michel Sapin se dit hostile à la généralisation du travail dominical.

Michel Sapin se dit hostile à la généralisation du travail dominical. - -

Invité sur RTL jeudi 23 mai au matin, le ministre du Travail a déclaré qu'il refusait de "grignoter par petits morceaux le repos dominical". Une position bien plus tranchée que celle de son collègue Benoît Hamon.

Le parti pris de Michel Sapin est net. A l'opposé de la posture adoptée par son collègue délégué à la consommation Benoît Hamon, qui se contentait, mardi 21 mai, de renvoyer cette question aux partenaires sociaux.

"Je ne souhaite pas que l'on grignote par petits morceaux le repos dominical qui est un élément important de la vie des travailleurs en France", a déclaré le ministre du Travail sur RTL ce jeudi 23 mai.

Le débat sur l'éventuelle autorisation pour les magasins d'ouvrir le dimanche a été relancé par une lettre de plusieurs députés socialistes au ministre du Travail lui demandant d'assouplir la législation sur ce thème.

Une législation complexe

Selon le ministre, il y a un paradoxe: les Français sont plutôt favorables à l'ouverture des magasins le dimanche, mais sont majoritairement opposés à l'idée de travailler ce jour-là. Michel Sapin reconnaît toutefois que "la situation est extrêmement complexe".

Sur le thème de l'emploi, le ministre croit toujours à une réduction du nombre de chômeurs en 2013, comme promis par François Hollande : il a estimé que le chômage allait "continuer à augmenter au cours de ces quelques mois" avant de "s'inverser d'ici la fin de l'année".

N.G. et AFP