BFM Business

Le foot français vise... l'Asie

Les dirigeants du foot français comptent se faire une place sur le marché asiatique, en valorisant les droits TV de la Ligue 1.

Les dirigeants du foot français comptent se faire une place sur le marché asiatique, en valorisant les droits TV de la Ligue 1. - -

En organisant le Trophée des Champions à Pekin en août prochain, les dirigeants du football français veulent se faire une place sur le marché asiatique. Un objectif partagé par le PSG, qui participera à la compétition.

Le Trophée des champions, qui oppose chaque année le vainqueur du championnat de France à celui de la Coupe de France fera cette année escale en Chine. Sportivement, cette "compétition" présente un faible intérêt: les équipes sont encore en phase de préparation, les stars ne sont parfois pas présentes – notamment après une Coupe du monde- d’où un engouement populaire très limité.

Depuis 2009, la Fédération française de football (FFF) et la Ligue professionnelle (LFP) ont donc choisi de joindre l’utile à l’agréable. Au vu des faibles affluences dans les stades, avec un maximum de 30.500 personnes en 2010, les instances du football français ont décidé de délocaliser l’évènement. Le Trophée des Champions a ainsi parcouru le monde. Il a fait escale à Montréal (Canada), Radès (Tunisie), Tanger (Maroc), New York ou Libreville (Gabon).

La Ligue 1 se vend mal à l'étranger

Mais cette année, la tenue de la compétition à Pekin revêtira un intérêt tout particulier avec, en toile de fond, la promotion des droits TV de la Ligue 1. "Nous sommes dans une stratégie de développement sur le marché asiatique" a ainsi déclaré Arnaud Rouger, directeur des activités sportives de la LFP, à l’AFP.

Actuellement, les médias étrangers déboursent 30 millions d’euros annuels pour diffuser les matchs de Ligue 1. A titre de comparaison, la Serie A italienne s’exporte pour 100 millions d’euros, et la Premier League (le championnat anglais) pour…560 millions.

Les intérêts de la Ligue et du PSG convergent

Les dirigeants du football français ont donc décidé de passer à l’offensive, même si le contrat actuel court jusqu’à 2018. La nouvelle dimension prise par le Paris Saint-Germain, qui disputera le Trophée cette année, assure en effet une vitrine idéale en Asie.

L’initiative colle parfaitement avec la stratégie du club, qui vise clairement ce marché pour augmenter son chiffre d’affaires. Le PSG, qui, au passage, possède une rubrique écrite en indonésien sur son site, effectuera une tournée sur le continent cet été, dont le Trophée des champions fait partie.

En outre, les droits de diffusion à l’étranger ont été achetés à la LFP par Al-Jazeera, qui possède le même actionnaire que le PSG. L’opération pourrait donc être fructueuse pour l’ensemble des parties.

Yann Duvert