BFM Business

Jeux vidéo: pourquoi le nouveau "Star Wars" est déjà un fiasco

Les joueurs de "Star Wars" en colère contre l'éditeur EA.

Les joueurs de "Star Wars" en colère contre l'éditeur EA. - Andrew Cullen - AFP

Avant même sa sortie, le jeu "Star Wars: Battlefront II" connaît un record d'impopularité. Electronic Arts, son créateur, a changé au dernier moment les conditions d’obtention des personnages emblématiques de la saga, provoquant la colère des joueurs. L'éditeur a rectifié le tir, mais le mal est fait.

Electronic Arts n'a pas visé juste. Avant même la sortie de son nouveau jeu "Star Wars: Battlefront II" disponible à compter de ce vendredi 17 novembre, certains joueurs ont pu le tester via les plateformes de téléchargement de l'éditeur américain (EA Access et Origin). Et ils ont pointé un défaut majeur. Ils se sont aperçus qu'il fallait passer un certain temps devant son écran pour pouvoir incarner, sans débourser un euro de plus, les personnages les plus emblématiques de la saga comme Dark Vador ou Luke Skywalker. Par exemple, pour débloquer l'un d'eux, il fallait accumuler 60.000 "crédits", soit environ 40 heures de jeu pour y parvenir.

En octobre, lorsque les joueurs avaient pu s’essayer une première fois à une version non définitive du jeu, les mêmes personnages ne coûtaient que 15.000 crédits. Un quadruplement de "prix" qui a déclenché les foudres des gamers, nombreux à s'indigner sur les réseaux sociaux et sur Reddit, l'un des sites communautaires les plus populaires d'Internet -selon Les Échos, le forum en ligne comptait en juin dernier 280 millions d'utilisateurs dans le monde. De quoi mettre la pression sur les développeurs d'EA, qui ont depuis rectifié le tir et abaissé leurs "tarifs" de 75%, rétablissant ainsi les prix d’origine.

Incertitudes sur le modèle économique

Un mea culpa que l'éditeur a partagé publiquement sur son blog. Sur Reddit, le géant du secteur a même pris la peine de répondre à un post, expliquant notamment que "le but est d'offrir aux joueurs un sens de la fierté et de l'accomplissement en débloquant ces héros". Une explication tellement convaincante qu'elle affichait jeudi pas moins de 670.000 votes négatifs, un record pour le site (le précédent était de 20.000). "Bravo à EA d'avoir posté le commentaire le plus détesté de l'histoire de Reddit", a même titré le site spécialisé Gizmodo.

Si EA est parvenu à rattraper le coup dans cette affaire, les actions de la firme californienne cotées à Wall Street ont pâti de ce couac. Certains experts s'interrogent notamment sur le modèle économique du jeu. Dans une note adressée mercredi à leurs clients et relayée par CNBC, les analystes de Merrill Lynch Bank of America ont fait part de leurs craintes, estimant que les récentes controverses pourraient peser sur les ventes unitaires de l'entreprise par rapport aux attentes du marché".

De son côté, le courtier Jefferies se demande si les acheteurs de "Star Wars" seront prêts à payer plus, comme le font les adeptes des jeux de sport populaires d'EA. "Si Star Wars réussit à encourager les utilisateurs à dépenser de l'argent sur des biens virtuels (comme c'est le cas dans FIFA), le jeu pourrait augmenter les bénéfices par action de la société en 2018 et 2019, mais cela n'est pas certain", a souligné le courtier. Bryan Garnier, lui, relativise: "Il n'y aura pas d'impact sur les ventes d'EA car ils ont réagi vite", nous a confiés Richard-Maxime Beaudoux.

Julien Mouret