BFM Business

Comment Sony va rémunérer les meilleurs joueurs sur PlayStation

Ce nouveau programme permet de convertir en points les trophées gagnés par les joueurs.

Ce nouveau programme permet de convertir en points les trophées gagnés par les joueurs. - Pexels

Le géant du jeu vidéo va permettre aux joueurs les plus talentueux de troquer leurs trophées contre des bons d'achat, à valoir dans sa boutique en ligne. Le service n'est pour l'heure disponible qu'aux États-Unis.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Sony ne manque pas d'imagination. Après avoir lancé son "Netflix du jeu vidéo" en France, la firme nippone propose désormais aux joueurs qui s'affrontent via la plateforme PlayStation Network de convertir les trophées qu'ils remportent en bons d'achats à valoir dans sa boutique en ligne. L'offre Sony Rewards n'est pour l'heure disponible qu'aux États-Unis, mais pourrait bien être étendue dans d'autres pays si le résultat est convaincant.

Sony propose depuis la sortie de la PlayStation 3 des trophées qui récompensent les meilleurs joueurs. Mais ces derniers n'en avaient jusque là aucune utilité, si ce n'est d'afficher ou de comparer leur talent. Aujourd'hui, ils ont désormais la possibilité d'accumuler des points et de les monétiser, sachant que 1000 points correspondent à un bon d'achat de 10 dollars (8,6 euros), utilisable sur le PlayStation Store.

7000 points pour s'offrir "FIFA 18"

Dans le détail, chaque trophée en argent vaut 1 point, alors que l'or et la platine rapportent respectivement 10 et 100 points. Pour s'offrir le très populaire jeu de football "FIFA 18" sur PS4 sans débourser un dollar (le jeu en coûte environ 70), il faudra ainsi cumuler 7000 points. Voilà qui devrait motiver certains joueurs.

Selon le site spécialisé GameSpot, le "gamer" le plus titré sur PlayStation Network compte 15.511 trophées en argent, 6903 trophées en or et 1359 trophées en platine. En convertissant toutes ces récompenses en points, Roughdaw4 disposerait aujourd'hui de 1583 dollars en bons d'achat, soit l'équivalent d'un peu plus de 1360 euros.

Cette annonce n'est pas passée inaperçue chez Microsoft. Phil Spencer, le patron de la division Xbox, la console rivale de la PlayStation, a réagi sur Twitter: "Cela a l'air d'être une bonne fonctionnalité, je vais y jeter un oeil. La concurrence a du bon, ça nous force à travailler dur", a-t-il écrit sur le réseau social.

Julien Mouret