BFM Business

Havas se défend de favoriser Canal Plus

Raphaël de Andréis dirige en France l'activité d'achat d'espaces publicitaires d'Havas

Raphaël de Andréis dirige en France l'activité d'achat d'espaces publicitaires d'Havas - Havas

"Les volumes d'affaires entre la chaîne cryptée et l'agence de publicité ont augmenté en 2015. Raphaël de Andréis, PDG de Havas Media Group France, explique pourquoi.  "

BFM Business: l'une des activités d'Havas est d'acheter pour le compte d'annonceurs des espaces publicitaires sur différents médias. Or Havas est détenu à 60% par le groupe Bolloré, qui détient aussi 14,4% de Vivendi, et donc de Canal Plus. Cela incite-t-il Havas à acheter plus de spots sur Canal Plus?

Raphaël de Andréis: Havas Media Group est le leader de l'achat d'espace en France, avec 25,2% du marché en 2015, et nous avons connu une croissance forte depuis quelques années. Si nous avons connus ce succès c'est que l'intérêt d'Havas Media est aligné sur celui de ses clients annonceurs, et en aucun cas sur celui d'autres sociétés, y compris si elles partagent un actionnaire commun. 

Nos clients ont l'intégralité des factures, et s'apercevraient immédiatement d'une anomalie au profit de telle ou telle chaîne, Canal Plus par exemple. Bref, nous entendons rester exemplaires, et c'est même notre devoir.

Toutefois, en 2015, les espaces publicitaires achetés par Havas sur Canal Plus ont augmenté de 7%, à 72 millions d'euros?

C'est exact. Mais au total, les espaces publicitaires achetés par Havas Media Group en France ont augmenté de 14% en 2015. Soit une hausse deux fois plus forte que le volume acheté sur les chaînes du Groupe Canal Plus. Autrement dit, le Groupe Canal Plus a perdu des parts de marché chez nous l'an dernier, au profit d'autres chaînes, comme par exemple BFM TV, où nos achats ont augmenté de 23%. Depuis début 2016, le Groupe Canal Plus est même en recul de 8%, alors que globalement nos achats en télévision sont en hausse de 5%.

Pour autant, Havas Media continue de recommander Canal Plus à ses clients annonceurs quand c'est un choix pertinent. Par exemple, beaucoup de nos clients annonceurs proviennent de secteurs comme les télécoms, la banque, l'automobile..., qui visent les CSP+, qui sont justement la cible de Canal Plus. Et si un annonceur veut cibler les jeunes, un choix pertinent peut être le Petit journal ou Touche pas à mon poste, qui réalisent de fortes audiences sur cette cible.

Toujours en 2015, Canal Plus a néanmoins aussi augmenté les prestations commandées à Havas, et ses achats d'espace via Havas...

Les spots achetés par Canal Plus ont été en hausse l'an dernier car le groupe a plus communiqué face à l'intensification de la concurrence -notamment l'arrivée de Netflix. Par définition, l'intégralité de cet investissement sort de Canal. 

Jamal Henni et Pierre Kupferman