BFM Business

Gameloft va contester en justice la guerria boursière hostile de Vivendi

Yves Guillemot, cofondateur de Gameloft et actuel PDG d'Ubisoft.

Yves Guillemot, cofondateur de Gameloft et actuel PDG d'Ubisoft. - AFP-David-McNew

"Alors que l'Autorité des Marchés Financiers a jugé ce vendredi l'OPA hostile de Vivendi conforme à la réglementation, l'éditeur indépendant fait savoir qu'il entend déposer un recours."

Nouvel épisode dans la bataille boursière qui oppose l’éditeur de jeux vidéo indépendant Gameloft à Vivendi. Lundi 23 mars doit débuter l’offre publique d’achat (OPA) hostile du groupe dirigé par Vincent Bolloré à l’encontre de l’éditeur de jeux vidéo indépendant.

Ce vendredi, l’AMF - le gendarme des marchés financiers-, a jugé conforme à la réglementation boursière cette OPA hostile. Mais Gameloft a fait savoir en fin de journée qu’il allait contester cette décision en justice, bien décidé à user de tous les moyens pour se défendre. La société "déposera un recours contre cette décision devant la Cour d'appel de Paris dans les prochains jours", indique un court communiqué.

7,20 euros par action

Entré au capital de Gameloft de façon non sollicitée à l'automne 2015, Vivendi a annoncé le 18 février une OPA à 6 euros par action sur l'éditeur de jeux vidéo, avant de la relever à 7,20 euros en réaction au rejet unanime de cette première offre par le conseil d'administration de Gameloft. Face au groupe de médias, la famille Guillemot, fondatrice de Gameloft, a riposté en cherchant elle aussi à se renforcer au capital de la société. Reste à voir si elle aura des moyens financiers suffisants face au mastodonte emmené par Bolloré.

Au 18 mars 2016, Vivendi détient 29,86% du capital et 26,63% des droits de vote. La famille Guillemot détient 21,1% des actions et 29,15% des droits de vote. La date choisie pour l'ouverture de cette OPA hostile coïncide en tous cas avec le jour de la publication des résultats de Gameloft qui doit présenter sa stratégie au cours d'une journée investisseurs le 22 mars.

A.R. avec AFP