BFM Business

France 2 plombée par son début de soirée

France 2 est confrontée à la baisse des rentrées publicitaires

France 2 est confrontée à la baisse des rentrées publicitaires - -

C'est une catastrophe industrielle comme en a rarement connu la télévision publique. L'émission présentée par Sophia Aram à 18h tous les soirs sur France 2 réalise des scores d'audiences incroyablement faibles. Les conséquences économiques pour la chaîne sont déjà lourdes.

Des audiences en chute libre. Divisés par 3 en seulement quelques jours. L'émission de Sophia Aram, programmée à 18 heures avant le journal, réunit moins de 3% de part de marché : 350.000 téléspectateurs à peine.

A cette heure là, France 2 fait moins bien que toutes les grandes chaînes, et même moins que D8, W9 et NRJ 12 ! Pour France Télévisions, la situation est alarmante : le groupe comptait sur ce nouveau talk show pour relancer les audiences de son début de soirée : un carrefour stratégique depuis la suppression de la publicité après 20h.

Ecrans publicitaires vidés

Cet échec fait mal au portefeuille : "les écrans publicitaires sur France 2 se sont déjà complètement vidés", confie un expert. Beaucoup de professionnels parient sur une déprogrammation.

Mais "France 2 n'a aucun plan B", affirme un connaisseur du dossier : la chaîne va sans doute diffuser des best of, les audiences vont rester en berne, les annonceurs vont mettre du temps à revenir. Bref, France Televisions, nous dit-on, va perdre des millions d'euros dans l'affaire.

Simon Tenebaum