BFM Business

Exclusif : Feu vert au rachat de Direct 8 par Canal Plus

Direct 8 ne pourra diffuser des séries américaines qu'un soir par semaine

Direct 8 ne pourra diffuser des séries américaines qu'un soir par semaine - -

Le gendarme de l'audiovisuel a donné mardi matin son autorisation sous conditions.

Mise à jour à 17h

Canal Plus n'a pas perdu de temps. A peine quatre heures après le feu vert du CSA (Conseil supérieur de l'audiovvisuel), la chaîne a envoyé ses invitations pour "découvrir ses nouvelles chaînes gratuites" jeudi 20 septembre au soir au Carroussel du Louvre.

En fin de matinée mardi 18 septembre, le gendarme de l'audiovisuel a donné son feu vert -sous conditions- au rachat de Direct 8 et Direct Star au groupe Bolloré, après d'âpres négociations qui ont duré jusqu'à lundi soir. Les chaînes vont être rebaptisées respectivement D8 et D17, puis diffuser de nouveaux programmes d'ici début octobre.

Suite à un intense lobbying de TF1, M6 et France Télévisions, le gendarme de l'audiovisuel a encadré les programmes que pourra diffuser D8. Ainsi, il ne pourra y avoir de séries américaines qu'un soir par semaine durant les trois années qui viennent, ce qui était une demande de TF1 (ensuite, 1,5 soir par semaine). Quant aux séries françaises produites et diffusées par Canal Plus (Braquo, Maison close, Hard...), il faudra attendre un an et demi après cette diffusion en payant pour les voir sur D8.

Un geste pour les films d'auteur

Le CSA a aussi imposé une obligation concernant les films à petit budget (moins de sept millions d'euros). Ces films devront constituer "au moins un tiers" des 20 films par an achetés à la fois par Canal Plus et D8.

Par ailleurs, le gendarme de l'audiovisuel a légèrement alourdi les obligations d'investissement dans les oeuvres patrimoniales (fictions, etc). Ces obligations ne pourront pas être mises en commun avec celles de Canal Plus. Enfin, elles ne seront plus progressives, comme pour les autres chaînes de la TNT, mais seront d'emblée à leur niveau maximal.

Par ailleurs, Canal Plus s'interdit de revendre Direct 8 dans les deux ans et demi, mais cette clause ne s'applique pas à Direct Star...

Au final, ces obligations sont plus fortes que celles, bénignes, initialement envisagées par le CSA. Néanmoins, le CSA a écarté certaines exigences un peu radicales de TF1 et M6. Le duo réclamait par exemple que les 20 films par an achetés par Canal Plus et D8 soient tous à petit budget. Ou encore que la publicité soit réduite sur Canal Plus, soit en la supprimant, soit en supprimant ou réduisant les plages en clair...

Jamal Henni