BFM Business

En Turquie, le tourisme a considérablement chuté en juin

Les Russes et les Allemands sont les touristes visitant le plus la Turquie.

Les Russes et les Allemands sont les touristes visitant le plus la Turquie. - Pixabay - Cihan320

Le pays fait face à une vague d'attentats meurtriers depuis un an. À cela s'ajoutent les tensions avec la Russie, pays d'où viennent habituellement 10% des touristes visitant la Turquie.

Les arrivées de touristes étrangers ont chuté de 40,86% en Turquie en juin par rapport au même mois de l'an dernier, à leur plus bas niveau cette année, en raison des attentats et de la brouille avec la Russie, a indiqué jeudi le ministère du Tourisme. Le secteur ne s'est pas aussi mal porté depuis au moins 22 ans, date de début des statistiques. Quelque 2,43 millions d'étrangers ont visité le pays le mois dernier. 

Mais l'impact de l'attentat à l'aéroport Atatürk d'Istanbul le 28 juin, attribué au groupe jihadiste État islamique (EI), et le coup d'État raté du 15 juillet d'une faction de l'armée devraient se faire sentir sur les statistiques du mois de juillet. Ce mois est traditionnellement un mois de haute saison touristique pour un secteur qui a engrangé 35 milliards de dollars - soit environ 31,5 milliards d'euros -, de revenus l'an dernier.

-93% de touristes russes

Les arrivées de touristes russes se sont effondrées de 93% en juin en raison du différend diplomatique entre les deux pays, qui viennent juste de se réconcilier. L'attentat à Atatürk, qui a causé la mort de 47 personnes, comme la tentative de putsch manqué en juillet, qui a engendré 270 morts, avaient entraîné une fermeture temporaire de l'aéroport. Au mois de mai, les arrivées de touristes avaient déjà fortement chuté, de 34,7% sur un an.

Plus généralement, depuis un an, la Turquie a été secouée par une série d'attentats meurtriers attribués soit à Daesh, soit à la rébellion kurde. L'industrie du tourisme fonde des espoirs dans la normalisation toute récente des relations entre la Russie et la Turquie, qui a commencé à ramener les touristes russes sur la côte égéenne, notamment dans la grande station balnéaire d'Antalya.

Sixième destination mondiale

"La récente normalisation avec la Russie pourrait alléger les souffrances du secteur dans une certaine mesure et entraîner des réservations de dernière minute pour la Turquie, mais les espoirs se portent plutôt sur l'an prochain", a déclaré Ozgur Altug, économiste en chef à BGC Partners. Le premier vol amenant des groupes de touristes russes à Antalya a eu lieu le 9 juillet. Les deux pays s'étaient brouillés après la destruction en novembre 2015 par la chasse turque d'un avion russe près de la frontière syrienne.

Les étrangers habituellement les plus représentés parmi les touristes visitant la Turquie sont les Allemands (15,4%), suivis par les Russes (10%) d’après la direction générale du Trésor. En janvier 2016, le pays était considéré comme la sixième destination mondiale en nombre de visiteurs internationaux, après la France, les États-Unis, l’Espagne, la Chine et l’Italie.

A.R. avec AFP