BFM Business

En France, le tourisme est en berne sauf pour ces parcs de loisirs

Le Puy-du-Fou a reçu 20% de visiteurs supplémentaires entre avril et juin. En juillet et août, la progression se confirme et les réservations sont déjà excellentes pour le mois de septembre.

Le Puy-du-Fou a reçu 20% de visiteurs supplémentaires entre avril et juin. En juillet et août, la progression se confirme et les réservations sont déjà excellentes pour le mois de septembre. - Franck Perry - AFP

Les attentats, les grèves et la météo ont dissuadé de nombreux touristes à se rendre en France. Mais pour les parcs de loisirs, c’est l’une des meilleures saisons des dernières années. Les voyageurs ont fui la capitale pour découvrir Vulcania, le Puy du Fou ou le Futuroscope.

La France, capitale mondiale du tourisme, est boudée par le tourisme mondial. Avec les attentats, une météo qui a mis du temps à être réellement estivale et les nombreuses grèves, beaucoup ont préféré se reporter sur des pays plus calmes et qui offrent un soleil radieux dans un ciel sans nuage en Espagne, en Grèce ou en Italie.

Paris est la ville la plus touchée. Selon le Comité régional du tourisme (CRT), l’Île-de-France a connu une "baisse sans précédent" lors du premier semestre 2016 et les conséquences économiques sont d’ores et déjà qualifiées "d’inquiétantes". Frédéric Valletoux, président du CRT et maire Les Républicains de Fontainebleau (Seine-et-Marne) a même indiqué au Monde que la perte semestrielle pourrait atteindre 1 milliard d’euros en retombées économiques. "Et si cela continue au même rythme, cela fera 1,5 milliard en moins sur l’année, une saignée inédite pour la filière touristique francilienne."

Des réservations excellentes pour septembre

Mais si tout semble aller mal pour le secteur touristique, les parcs de loisirs ont plutôt bien tiré leur épingle du jeu avec un bilan d’été en nette augmentation. Le Puy-du-Fou a attiré 2,2 millions de visiteurs (+100.000 qu’en 2015). Et, selon le parc, il y a eu 20% de visiteurs supplémentaires entre avril et juin. "En juillet et août, cette progression s’est confirmée et les réservations sont excellentes pour le mois de septembre", a indiqué le parc dans un communiqué.

Même scénario pour le Futuroscope de Poitiers qui a reçu 259.000 visiteurs en juillet. Selon La Nouvelle République, le mois d’août devrait se terminer avec 330.000 visiteurs. Le quotidien précise aussi que pour la Vallée des Singes, la fréquentation a grimpé de 11% en juillet et 8% pour la première quinzaine d’août.

Vulcania présente également un bilan estival positif. La saison 2016 sera "au moins égale à 2015", ce qui en fera la meilleure des dix dernières années. Dans un entretien à France Télévision, Grégory Mouilleseaux, directeur du site, indique recevoir 3000 visiteurs/jour en moyenne avec des pics à 5.000 les mercredis. Et dans ce public, la clientèle étrangère approche des 10%.

Ainsi Euro Disney, qui reste tout de même la destination la plus prisée d’Europe, serait l’exception qui confirme la règle avec une chute de 11% de la fréquentation par rapport à 2015. Cette baisse a entraîné celle des installations touristiques dont le chiffre d’affaires a plongé de 10%.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco