BFM Business

Dormir dans une grande roue au-dessus de Paris, le projet fou de cet architecte

Cet hôtel-roue est une idée inédite.

Cet hôtel-roue est une idée inédite. - Luxigon

Un cabinet d'architectes a imaginé un hôtel en forme de roue mobile. Non seulement toutes les chambres auront ainsi droit à une belle vue, mais surtout, l'hôtel changera d'emplacement tous les 6 mois afin de profiter de toutes les beautés de la capitale.

Le rêve de tous les touristes qui viennent admirer Paris pourrait bien devenir une réalité. Un hôtel qui offre une vue époustouflante sur tous les plus beaux bâtiments de la capitale pourrait bien voir le jour.

Le Wheel Hotel est imaginé par le cabinet d'architectes SCAU. Le principe est tout simplement celui d'une grande roue. La construction de 30 mètres de diamètre (une taille qui permet aux services de secours d'intervenir rapidement en cas de problème) sera équipée de 19 capsules. Sauf que, contrairement aux grandes roues typiques de fêtes foraines, il ne s'agira pas de nacelles mais de chambres insonorisées. Le client entrera dans ce cylindre de 3,6 mètres de diamètre par un sas, il traversera une petite salle de bain et rejoindra son lit orienté face au fleuve. Sous le plancher, un réservoir sera installé pour récupérer les eaux usées. D'une capacité de 30 litres, il sera vidé tous les jours. Et un système à incendie sera installé dans chaque chambre.

Mais l'intérêt de cet hôtel ne s'arrête pas là. En effet, l'hôtel sera temporaire. Ainsi, il changera d'emplacement tous les six mois maximum, comme l'oblige la loi sur les structures temporaires. Une bonne nouvelle pour ceux qui reviennent régulièrement à Paris et veulent découvrir de nouveaux quartiers.

Une nuit de rêve qui a un prix

Un projet fou, inédit dans le monde, qui devrait coûter quelques millions d'euros. SCAU affirme que l'hôtel, en bois, se monte et se démonte en quatre jours et naviguera sur la Seine grâce à une péniche. Péniche qui servira d'ailleurs de restaurant bar… et de salle d'attente pour pouvoir monter dans la roue! Car, en effet, il ne faudra pas être trop sensible: si la roue ne sera pas flottante - elle sera aménagée sur les quais - elle sera tournante. Heureusement, elle ne tournera pas vite, une rotation toutes les 30 minutes. Ainsi, toutes les chambres auront droit à la meilleure vue, l'une après l'autre.

Un rêve qui a tout de même un certain prix: entre 300 et 400 euros la nuit.

Mais rien n'est encore joué. Non seulement, le cabinet d'architectes doit trouver des investisseurs, un promoteur et un groupe hôtelier intéressés. Mais surtout, il devra obtenir les autorisations nécessaires, à savoir celles des Bâtiments de France et des Voies navigables de France. Même si la mairie de Paris poursuit sa politique de réaménagement des quais et des voies sur berge, ce n'est pas certain que ces administrations acceptent. D'ailleurs, Maxime Barbier, l'un des architectes, confie que le projet pourrait voir le jour à Bordeaux. "Ils sont très enthousiastes et sont moins procéduriers".

D. L.