BFM Business

Dès demain vous pourrez dormir dans un hôtel sur la Seine

Un hôtel flottant est installé sur la Seine.

Un hôtel flottant est installé sur la Seine. - Seine Design

"Le premier hôtel flottant installé sur les berges de la Seine est inauguré ce jeudi 23 juin. Une solution innovante et écologique."

Face à des villes toujours plus engorgées et surpeuplées, certains trouvent des solutions toutes simples. Si des bars ou des restaurants ont déjà envahi la Seine, un nouveau concept vient d'émerger: un hôtel flottant. L'hôtel "Off Paris Seine", premier du genre à Paris, ouvre ses portes ce jeudi 23 juin. Invité de BFM Business, Joachim Azan, président de Novaxia, le principal investisseur de cette infrastructure se dit persuadé le fleuve qui sépare la capitale en deux va devenir "le 21ème arrondissement de Paris".

Une première partie de cet hôtel, qui ressemble fort à un catamaran, est arrivée le 4 novembre. Cet établissement trois étoiles de 80 mètres de long pour 18 de large, constitué d'une barge de 650 tonnes reposant sur des flotteurs, est amarré à une distance de 10 mètres du quai d'Austerlitz, à quelques minutes à pied de Notre-Dame. Il comprend 54 chambres de 15 mètres carrés et 4 suites de 30 mètres carrés. Et les clients ont le choix entre la vue sur le quai ou sur la Seine. Les prix s'échelonnent entre 160 et 450 euros.

-
- © Seine Design

Ce rêve flottant comprend un restaurant pouvant accueillir 80 personnes, une piscine ou "couloir de nage" de 10 mètres de long sur 2 mètres de large et une terrasse à quai de 400 mètres carrés qui sera ouverte d'avril à octobre. Une petite cour intérieure, le long de la piscine, permet aux clients de profiter du calme. Une trentaine de salariés sont là pour y veiller. 

Le coût de construction du "Off Paris Seine" s'élève à 11 millions d'euros. Il est financé à 57% par le groupe Novaxia. Bpifrance va mettre 20% des fonds, Citysurfing 10%, Elegancia Hotels et Licorne Finance 6% et 1% par Euromodules. Le prix est assez élevé rapporté à la taille de l'établissement, d'autant plus que la concession ne court que pour 20 ans. Mais les coques de 280 tonnes, construites à Dieppe puis assemblées à Rouen et remorquées en bateau, ont tout de même demandé 2.500 heures de travail.

D'ici deux ou trois ans, le chiffre d'affaires pourrait atteindre 4 millions d'euros par an. Si les touristes sont, évidemment, la principale cible, Elegancia Hotels aimerait bien également séduire les Parisiens.

"Green is good, blue is better"

"L'idée est née de Gérard Ronzatti, architecte et président de Seine Design, début 2013, souhaitant proposer des solutions pour réinventer les fleuves", expliquait en novembre Christophe Gallineau, président fondateur de Citysurfing. Gérard Ronzatti est, en effet, réputé pour être spécialisé dans l'architecture et l'ingénierie flottante.

Le "Off Paris Seine" devrait "être exemplaire en termes de développement durable. Il consomme ainsi un minimum d'énergie avec un système de collecte d'eau. Le fait qu'il soit posé sur l'eau est un travail très technique et il y a eu en plus un travail de gestion de poids pour assurer une stabilité", précisait Gérard Ronzatti. Ce concept novateur pourrait s'étendre à "d'autres villes en France ou à l'étranger", ont évoqué les initiateurs du projet.

Un autre architecte surfe sur cette vague: Koen Olthuis, élu il y a 10 ans par le magazine Time comme l'un des hommes les plus influents du monde. Sa signature est d'ailleurs "green is good, blue is better". Son idée? 70% de la planète est recouverte d'eau, 70% de la planète est donc encore aujourd'hui inhabitée. Impensable pour lui au regard de la surpopulation et de la sururbanisation, sans parler de l'enjeu climatique. La construction flottante répond aussi aux menaces de montée des eaux et d'inondation et à l'enjeu écologique: coloniser la mer pour ralentir l'exploitation terrestre.

D. L.