BFM Business

Criminal Case dépasse les 100 millions de joueurs

Criminal Case, qui débute par un meurtre sanglant dont vous devez trouver l'auteur, est devenu le deuxième jeu le plus joué sur Facebook.

Criminal Case, qui débute par un meurtre sanglant dont vous devez trouver l'auteur, est devenu le deuxième jeu le plus joué sur Facebook. - -

Le jeu social édité par la start up parisienne Pretty Simple n'en finit pas de concurrencer Zynga, le leader du secteur. Malgré ses moyens bien moins importants, le cap des 100 millions de joueurs a été franchi le 25 novembre.

C'est l'un des cartons du moment sur Facebook, et il s'agit d'un jeu français: Criminal Case. Il a passé le cap des 100 millions de joueurs le 25 novembre 2013. C'est le deuxième jeu le plus populaire sur Facebook, juste derrière l'indéboulonnable Candy Crush. Une performance remarquable pour Pretty Simple, la petite start-up à l'origine du jeu.

Criminal Case, c'est un peu "les Experts", version Facebook. Après un meurtre sanglant, vous et votre souris endossez le rôle de l'inspecteur, et dénichez des indices en cliquant dans le décor.

Vingt personnes recrutées

La viralité des réseaux sociaux a fait en quelques mois de ce jeu d'enquête un incontournable de Facebook. Plus joué que tous les blockbusters du géant américain Zynga, malgré des moyens pas tout à fait comparables.

Derrière Criminal case, une start-up parisienne,520 Pretty Simple qui, face à ce succès, a dû recruter une vingtaine de personnes et compte réaliser une centaine d'embauches dans les deux ans.

La force de Criminal Case, c'est son modèle économique dosé à la perfection. Le nombre d'actions du joueur chaque jour est limité, sauf s'il accepte de payer quelques euros. Autant dire qu'une fois accro, la tentation est grande de mettre la main au porte-monnaie.

Aujourd'hui le jeu génère plusieurs millions d'euros par mois. Pour un coût de production dérisoire par rapport aux jeux sur consoles, parfois dignes de blockbusters hollywoodiens.

Anthony Morel